Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

ALLEMAGNE - plus de surface par porc : à quel prix ? (08 Octobre 2018)

A partir de données comptables, une étude allemande a évalué les surcoûts liés à une augmentation de la surface par porc. En moyenne, les coûts fixes par place s’élèvent à environ 435 € en naissage, 54 € en post-sevrage et 67 € en engraissement, soit 16,24 €/porcelet de 8 kg (26,8 produits/place naissage/an), 7,97 €/porcelet de 28 kg (6,8 porcelets produits/place PS/an) et 22,21 €/porc (3 porcs produits/place engrais./an). Une augmentation de 10% de surface coûte donc 1,62 €/porcelet de 8 kg, 0,80 €/porcelet de 28 kg et 1,88 €/porc à l’engrais. Ces valeurs doublent et quadruplent pour 20% et 40% de surface en plus. L’étude a aussi évalué, dans 2 fermes pilotes, les gains de performance liés à une densité réduite. Bien que l’échantillon soit limité (282 truies, 672 porcelets, 380 porcs à l’engrais) et les différences non significatives, les auteurs ont calculé l’impact économique des variations de performances. Pour 10% de surface en plus, les gains de performances ne compensent que 5% de l’augmentation des coûts fixes pour les porcelets de 8 kg, mais 45 % en PS et 41% en engraissement. L’étude conclut que l’augmentation de la surface par porc s’accompagne d’une amélioration limitée des performances qui ne permet pas de compenser les surcoûts. Les prix de vente doivent donc augmenter de respectivement 3,18 €, 6,35 € et 12,71 €/porc (0,03 €, 0,07 € et 0,13 €/kg carc.) pour 10 %, 20 % et 40 % de surface en plus, soit une augmentation du prix de 2 à 8 % par rapport à la moyenne de 1,55 €/kg sur 2013-2017.
Flash sur la concurrence de Baromètre Porc d'octobre 2018.

Source : Topagrar d’après J. Müller et S. Müller du Thüringer Landesanstalt für Landwirtschaft – 2018.