Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Le Brésil : un acteur en plein développement... (04 Décembre 2019)

Le Brésil, 4e bassin producteur de porcs après la Chine, l’UE et les Etats-Unis, confortera sa place en 2020. Chaque tonnage supplémentaire produit au Brésil sera destiné à l’export et la Chine sera le principal débouché.

Le Brésil, 4e bassin producteur de porcs après la Chine, l’UE-28 et les Etats-Unis, confortera sa place en 2020. D’après les prévisions de l’USDA, le Brésil devrait enregistrer une nouvelle hausse de sa production, après la forte augmentation de 2019 (+ 5,6 % en un an). Début 2020, le cheptel truie atteindra près de 3 millions de têtes (+ 1 % en un an). Cette hausse des effectifs entraînera un développement de la production porcine de + 4,5 % en 2020/19, soit + 180 000 tec (tonnes équivalement carcasse) sur le marché. La production brésilienne s’élèvera alors à plus de 4,1 millions de tec l’année prochaine. Chaque tonnage supplémentaire produit au Brésil sera destiné à l’export. La consommation intérieure, en hausse depuis plusieurs années, sera mise sous tension par les perspectives optimistes à l’export. Une croissance de 20 % des exportations est attendue en 2020, soit + 175 000 téc. La Chine sera le principal débouché pour les produits brésiliens. La crise porcine incite le gouvernement chinois à diversifier ses approvisionnements. Ainsi, l’accès à ce marché a récemment été facilité pour les exportateurs brésiliens. Cinq entreprises d’abattage ont obtenu des agréments à l’exportation, élevant à 16 le nombre d’usines autorisées. L’obtention de ces agréments représente actuellement le seul frein au développement de l’export du Brésil. A ce jour, les envois du Brésil sont en progression de 38 % en 10 mois 2019/18 vers la Chine.

L’an prochain, le Brésil restera ainsi un acteur important de la filière porcine mondiale.

 

Source : IFIP Baromètre Porc d'après USDA et Douanes