Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Etats-Unis : le juste prix de l’eau (23 Avril 2015)

Au dernier congrès sur la sécurité alimentaire et la malnutrition de Chicago, M. Verghese de l’entreprise de négoce Olam International s’est interrogé sur la politique de tarification de l’eau et l’efficacité des pratiques agricoles : « En Allemagne, l’eau coûte 3 dollars par mètre cube, aux Etats-Unis, 75 cents ».

Source : Ifip d’après Agweb

Argentine : dynamisme porcin (22 Avril 2015)

Au pays du soja, le porc continue de s’affirmer. En 2014, la production a augmenté de 6,1% par rapport à l’année précédente, à 442 000 tonnes. La consommation, encore modeste, a augmenté de 4,6%, à près de 450 000 tonnes, pour atteindre le niveau record de 10,7 kg par habitant et par an.

Source : Ifip d’après IES, Ambito financiero

Etats-Unis : nouvelle usine d’aliments en Iowa (21 Avril 2015)

Farmers Coop Society a annoncé son projet de construction d’une usine d’aliments composés à Boyden (Iowa), pour un investissement de 14,75 millions de dollars (14 Moi €). Le nouvel outil, qui s’ajoute à une usine existante, pourra produire 3000 tonnes par jour, dont 1000 tonnes sous forme de pellets.

Source : Ifip d’après World-grain

Danemark : taux d’intérêt négatifs (17 Avril 2015)

Au Danemark, les taux d’intérêt ont atteint le seuil des -0,75% par an. Quelques banques offrent ainsi des prêts « avec intérêt » (la rémunération est toutefois annulée par les coûts administratifs). Une aubaine, pour les consommateurs… et les éleveurs !

Source : Ifip d’après Bpex

Etats-Unis : Gènes diffusion reprend ReproQuest (16 Avril 2015)

Le groupe Gènes Diffusion a repris la société Reproquest, entreprise de biotechnologies spécialisées dans le secteur de l’insémination artificielle porcine (2,5 millions de dollars de chiffre d’affaire). La nouvelle société, GenePro, devient la deuxième filiale de Gènes diffusion aux Etats-Unis et conforte l’activité du groupe français dans le domaine de la semence porcine.

Source : Ifip d’après Gènes Diffusion

Brésil : abattoir modèle au Rio Grande do Sul (16 Avril 2015)

Un nouvel abattoir, inauguré en mai prochain, va rentrer en fonctionnement dans l’état de Rio Grande do Sul, dans la localité de Seberi. La société Labema devrait abattre 2000 porcs par jour, dans cet outil, d’une capacité de 4000 porcs par jour. Le complexe d’abattage et de transformation de viande porcine fournira 600 emplois directs et a nécessité un investissement de 61 millions d’euros. Selon l’entreprise, l’abattoir sera le plus moderne d’Amérique latine en terme de durabilité (traitement des effluents, recyclage de l’eau, valorisation des déchets en énergie...).

Source : : Ifip d’après SEAPAR

Brésil : abattoir modèle au Rio Grande do Sul (16 Avril 2015)

Un nouvel abattoir, inauguré en mai prochain, va rentrer en fonctionnement dans l’état de Rio Grande do Sul, dans la localité de Seberi. La société Labema devrait abattre 2000 porcs par jour, dans cet outil, d’une capacité de 4000 porcs par jour. Le complexe d’abattage et de transformation de viande porcine fournira 600 emplois directs et a nécessité un investissement de 61 millions d’euros. Selon l’entreprise, l’abattoir sera le plus moderne d’Amérique latine en terme de durabilité (traitement des effluents, recyclage de l’eau, valorisation des déchets en énergie...).

Source : Ifip d’après SEAPAR

Monde : des méga-bateaux pour faire baisser le coût du frêt (14 Avril 2015)

Premier armateur chinois et sixième acteur au plan mondial, Cosco compte commander 10 méga-navires de type « Triple-E » pouvant transporter 19 000 containers. Ces navires, à pleine capacité, permettent de réduire le coût du frêt de 25% par rapport aux niveaux généralement constatés.

Source : Ifip d’après The Wall Street Journal

Chine : davantage de maïs en stock (13 Avril 2015)

Le leader chinois de l’alimentation animale Cofco a annoncé que le pays pourrait acquérir près de 80 millions de tonnes de maïs pour mise en stock lors de la prochaine campagne (69 Mt ont été stockées en 2013/2014). Le stock total de maïs du pays atteindrait 150 Mt fin 2014/2015.

Source : Ifip d’après Noticas Agricolas

Espagne : El Pozo accroît ses exportations (10 Avril 2015)

Le groupe espagnol de charcuterie-salaison El Pozo Alimentación a augmenté ses ventes en volume de 24,7% sur l’exercice 2014. En 2014, le chiffre d’affaires global du groupe a atteint 942 millions d’euros, soit une augmentation de 9,1% par rapport à l’année précédente.

Source : Ifip d’après El Economista

Brésil : JBS accroît ses capacités d’abattage porcin (09 Avril 2015)

Le groupe brésilien a annoncé le doublement des volumes d’abattage de porcins dans son site de Seara (Santa Catarina). Ces dernier monteraient de 3000 têtes par jour actuellement à 5000 têtes. L’entreprise a aussi confirmé une augmentation des capacités de son usine de San Miguel d’Oeste dans le même Etat.

Source : Ifip d’après ACCS.

Belgique : Création de Belgian Pork Group (01 Avril 2015)

Les entreprises belges d’abattage de porcs Westvlees Group (privée) et Covalis (coopérative Covavee), détenant chacune 3 sites d’abattage, fusionnent pour créer Belgian Pork Group, ont-elles annoncé le 31 mars 2015. Le nouveau groupe abattra 4,2 millions de porcs et accèdera ainsi au top 10 des plus grandes entreprises européennes. Il regroupera près d’un tiers de l’offre belge. La décision est soumise à l’avis des autorités belges de la concurrence.

Source : Ifip d’après communiqué de presse Westvlees et Covalis

Danemark : la fusion Tican-Danish Crown approuvvée… (27 Mars 2015)

Le projet de fusion entre Danish Crown et Tican a été approuvé, cette semaine, à une très large majorité par les instances représentatives des deux coopératives danoises, 100% des délégués pour la première et 91% de l’assemblée générale pour la seconde. Du côté de Tican, les interrogations ont porté sur les perspectives des compléments de prix, payés en fin d’année en fonction des résultats de la coopérative.

La décision est soumise à l’approbation des autorités compétentes de la concurrence.

Source : Ifip d’après Danish Crown

Espagne : le porc ibérique rebondit (27 Mars 2015)

En 2014, le nombre de porcs commercialisés sous l’appellation « Porc ibérique » a gagné près de 20 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 2,38 millions de têtes. Le segment supérieur, race ibérique pure et alimentation bellota (glands) a représenté 5% du total. Ces dernières années, les mises en marché de porcs ibériques avaient chuté, de 31% entre 2009 et 2013.

Source : Ifip d’après Eurocarne

Vietnam : De Heus accroît ses capacités de production (27 Mars 2015)

Le groupe néerlandais d’alimentation animale a inauguré sa 5ème usine au Vietnam, dans la province de Vinh Phuc, à 50 km d’Hanoï, au nord du pays. Cette usine, d’une capacité de 400 000 tonnes porte la capacité de potentiel de production de De Heus au Vietnam à 850 000 tonnes. Une ligne de production est dédiée à l’aliment pour porcelets.

Source : Ifip d’après De Heus

Danish Crown (DK) & Westfleish (DE) : investissement Coches (25 Mars 2015)

Danish Crown et Wesfleisch investissent ensemble dans le désossage et la commercialisation de la viande de coches. Ils créent la société conjointe (50:50) WESTCROWN. Danish Crown abat environ 325 000 truies au Danemark et les vend en carcasses, principalement en Allemagne. Westfleisch possède déjà une unité de désossage de coches à Schöppingen (Westphalie), près de la frontière néerlandaise, qui traite 355 000 animaux par an, selon les derniers chiffres. La décision est soumise à l’approbation des autorités européennes de la concurrence.

Source : Ifip d’après Danish Crown

Canada : le soja gagne la Prairie (24 Mars 2015)

Si elles restent modestes, les surfaces de soja ont doublé en 2014 au Saskatchewan pour atteindre plus de 110 000 hectares, s’introduisant dans les assolements de cette région de cultures de blé et de colza. Au Manitoba voisin, les surfaces ont été multipliées par deux en quatre ans. La production canadienne, non négligeable avec 6 millions de tonnes en 2014, se situe principalement en Ontario, suivi par le Québec et le Manitoba.

Source : Ifip d’après Grains News, Statistique Canada

Espagne : demande de tourteaux dynamique (24 Mars 2015)

La consommation des 3 principaux tourteaux, soja colza et de tournesol, à 5,8 Mt, a augmenté de 10% en 2014 par rapport à l’année précédente. Le soja gagne 11,5%, avec progression fortes des origines « Brésil » et « Argentine ». Les importations en provenance d’Ukraine et de Russie propulsent l’utilisation du tournesol (+22,6% en un an). En revanche, le colza perd 6%. Ces trois produits représentent respectivement 64,6% 15,4% et 13,1% des matières protéiques (tourteaux, corn gluten feed et farines de poisson).

Source : Ifip d’après données Oil World

Pays-Bas : croissance et résultat pour ForFarmers (23 Mars 2015)

En 2014, le groupe néerlandais a augmenté ses ventes de 5%, à 8,9 millions de tonnes, soutenues par des acquisitions au Royaume-Uni. Les aliments composés représentent environ les trois-quarts de l’activité qui comprend aliments complets et aliments simples, coproduits et engrais. La croissance des aliments pour les porcs a alimenté l'augmentation des ventes. ForFamers est au premier rang européen de l'alimentation animale, après la reprise de Hendrix en 2012 et de BOCM Paul au Royaume-Uni. Il œuvre aussi en Allemagne et en Belgique. Le résultat d'exploitation à progressé, représentant 2,6 % des recettes en 2014 contre 1,8 % en 2013.

Source : Ifip d’après données ForFarmers

Brésil : Brasil Foods fait la course en tête pour le poulet (20 Mars 2015)

Le groupe BRF (Brasil Foods) a réalisé 31% de la production nationale de poulets en 2014. Son rival JBS s'est rapproché du leader en acquérant en 2014 trois sociétés de production de volailles du "Top 10" (Big frango, Ceu Azul et Tyson Brésil) : il réalise ainsi près de 24% du volume national. La coopérative Aurora est troisième avec un peu plus de 3% du marché.

Source : Ifip d’après Wattagnet

Chili : production porcine en recul (18 Mars 2015)

En 2014, les abattages de porcs en tonnage ont reculé de 5,4% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 520 000 tonnes. Cette évolution s’est traduite par une baisse de la consommation intérieure ; les exportations ont légèrement progressé, à près de 122 000 tonnes (+1,2% en un an).

Source : Ifip d’après ODEPA

Brésil : JBS accroît ses abattages (17 Mars 2015)

En 2014, le géant mondial de la viande bovine a abattu 16,8 millions de porcs au Brésil et aux Etats-Unis, une progression de 15,3% par rapport à l’année précédente. L’abattage de bovins a atteint 18,8 millions de tête (+0,6%). Avec ses activités sud-américaines et nord-américaines, le groupe est aussi un grand acteur de la production de volailles avec 954 millions d’animaux traités.

Source : Ifip d’après Globo Rural

Espagne : abattages porcins en hausse en 2014 (13 Mars 2015)

L’an dernier, les volumes de viande porcine abattus en Espagne ont progressé de 4,1% par rapport à l’année précédente, à 3,57 millions de tonnes.

La viande porcine représente 61,3% des tonnages de viandes abattues dans le pays, suivie de loin par la volaille (25,5%) et les bovins (9,9%).

Source : Ifip d’après Ministère de l’Agriculture

Etats-Unis : le dollar écrase les devises (12 Mars 2015)

La vigueur de la monnaie américaine a précipité l’euro en dessous du seuil des 1,08 dollars, au niveau le plus bas observé depuis 12 ans. La monnaie européenne est affaiblie par ses difficultés économiques internes et le début du programme de rachat de titres visant à fournir aux marchés d’abondantes liquidités. La force du dollar dévalorise aussi les monnaies des pays émergents : avec un contexte intérieur politique et financier dégradé, le réal brésilien a dévissé de 15% depuis le début de l’année, pour atteindre une parité de 3,17 réaux pour un dollar en début de semaine.

Source : Ifip d’après presse financière

Brésil : début d’année peu faste à l’export pour la viande porcine (11 Mars 2015)

En février, les exportations brésiliennes de viandes porcines ont chuté de 29% par rapport à leur niveau observé il y a un an. La grève générale des routiers qui a paralysé le pays ces dernières semaines a perturbé les expéditions, s’ajoutant à une situation maussade : sur les deux premiers mois de l’année, les exportations ont atteint leur niveau le plus faible depuis 2009.

Source : Ifip d’après Avisite

Royaume-Uni : Le porc frais « origine britannique » conforte sa place (06 Mars 2015)

Selon des relevés réalisés en magasin réalisés dans le cadre de l’enquête Porkwatch, environ 83% du porc frais commercialisé début 2015 par les principales enseignes de distribution au Royaume-Uni est d’origine britannique. La proportion a peu changé par rapport à début 2014. Plusieurs distributeurs (Sainsbury’s, Waitrose, Marks & Spencer… et même le discounter Aldi) commercialisent 100% de porc frais britannique. En revanche, parmi les produits transformés, les importations sont plus conséquentes. Seulement 44% du bacon et 64% du jambon cuit présents en grande distribution affichent l’origine britannique.

 

Source : Ifip d’après Porkwatch

Mexique : Six établissement agréés pour la Chine (05 Mars 2015)

La Chine a agréé six établissements mexicains pour exporter de produits du porc. Les expéditions pourront démarrer au premier semestre 2015.
Quatre usines sont situées dans l'État de Sonora : Frigorífico Kowi; Sonora Agropecuaria et deux filiales de Frigorífico Agropecuaria Sonorense, appartenant au Norson Group. Les deux sociétés restantes sont Grupo Grisi, situé dans Tamuín, et SuKarne Agroindustrial, situé à Vista Hermosa).
En 2014, le Mexique a exporté 90 000 tonnes de viandes fraîches réfrigérées et congelées, dont 74 000 vers le Japon. Les deux autres destinations principales sont les Etats-Unis et la Corée du Sud.
 

Source : Ifip d’après Boyar, El Economista

Afrique du Sud : oui au bœuf et au porc brésiliens (04 Mars 2015)

Le ministère de l’agriculture de l’Afrique du sud rouvre ses portes aux viandes de bœuf et de porc du Brésil, fermées en 2005 et en 2012 suite à des cas de fièvre aphteuse puis d’ESB. Pour le porc, deux entreprises brésiliennes pourront exporter de la viande porcine.

Source : Ifip d’après ministère brésilien de l’agriculture

Brésil : JBS SA retarde l’entrée en bourse de sa filiale JBS Foods (03 Mars 2015)

Pour la quatrième fois, JBS SA a repoussé l’introduction en bourse de sa filiale JBS Foods. Cette fois, l’environnement de marché n’est pas favorable. JBS Foods a été créé en 2013 pour regrouper les activités porcines, volailles et les produits transformés. JBS SA souhaite lever entre 1 milliard et 1,4 milliard de dollars.

Source : Ifip d’après Meatingplace

Etats-Unis : Land O’lake maintient ses résultats (03 Mars 2015)

Le géant nord-américain du secteur du lait, de l’alimentation animale et de l’approvisionnement en culture a frôlé les 20 milliards d’euros de ventes en 2014, une progression de 5% sur l’année précédente. Le résultat net avant impôt s’est situé à 0,45% du chiffre d’affaires, pour 0,48% en 2013. Les trois branches principales du groupe sont d’importance voisine en part des ventes. Le lait (34%) devance l’approvisionnement (33%) et l’alimentation animale (31%), portée par la firme Purina, filiale à 100% du groupe.

Source : Ifip d’après Land O’Lakes

Pages