Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Espagne : une motion auprès du gouvernement pour défendre le secteur porcin, ses acteurs et ses produits (22 Juillet 2014)

A travers une motion auprès du gouvernement, le parti populaire espagnol a demandé au gouvernement de mettre en place une politique de soutien au secteur porcin national. L’objectif visé est tout d’abord d’améliorer l’image de la production porcine et des produits finis auprès des consommateurs espagnols. Il s’agit aussi de demander un renforcement des actions de recherche et développement et d’innovation en faveur du secteur. Enfin, l’amélioration de l’information technico-économique devrait être renforcée pour mieux accompagner les acteurs de la production porcine dans leurs décisions.

Source : Ifip d’après Agrodigital

Brésil : JBS muscle son activité avicole (21 Juillet 2014)

Le géant mondial de la viande continue ses acquisitions dans le secteur avicole avec l’annonce de l’achat, pour 82 millions d’euro de la société de production et de transformation de volailles Céu Azul (330 000 volailles par jour). La transaction comprend tous les actif de la société (couvoirs, aliment), située dans l’état de São Paulo. Elle doit être encore validée par l’autorité de la concurrence.

Source : Ifip d’après Valor.

Allemagne : la Bavière ne maîtrise plus la croissance de la population de sangliers (18 Juillet 2014)

La population de sangliers a fortement augmenté ces dernières années en Bavière. Les chasseurs et les Pouvoirs publics se rejettent mutuellement la responsabilité de cette croissance démographique.

Les sangliers diffusent les maladies telles que la peste porcine classique et la peste porcine africaine. Cette dernière est actuellement présente dans les populations des sangliers en Pologne et en Lituanie depuis le début de l’année et plus récemment en Lettonie. Le virus a été constaté auprès de sangliers ainsi que de porcs domestiques.

Source : Ifip d’après Top Agrar, AgrarHeute

Mongolie : Peste porcine classique (17 Juillet 2014)

Selon OIE, la Mongolie a été touchée pour la première fois par la maladie de la Peste Porcine Classique. La détection date du 26 juin, et la confirmation a été fournie le 7 juillet dernier. Près de 1 000 porcs ont été abattus, pour 450 cas recensés. L’exploitation se situe dans le district Songinikhairkhan dans le centre ouest du pays, proche de la frontière russe.

Source : Ifip d’après l’OIE, Pig progress

Etats-Unis : certification “ractopamine-free” (16 Juillet 2014)

Depuis le premier juillet, trois abattoirs ont obtenu la certification « sans ractopamine » pour reprendre l’exportation de viande de porc vers la Chine. Initialement, le programme de certification avait été développé pour retrouver un accès au marché russe. Deux outils appartiennent au groupe Smithfield, propriété du groupe Chinois WH. Leur activité est de 43 000 porcs par jour, soit plus de 10 millions de porcs par an. D’autres établissements sont en attente de recevoir la certification.

Source : Ifip d’après Reuters, Asia-Agribiz

Chine : Joint venture entre Ruibang et TOPIGS (15 Juillet 2014)

Ruibang, entreprise privée de la région de Hebei en Chine, a signé un accord stratégique de joint venture avec l’entreprise néerlandaise Topigs, spécialisée dans la génétique porcine. TOPIGS-Chine fournira un programme de gestion génétique et un support commercial.

L’accord prévoit la construction d’un centre de production de cochettes ainsi qu’un centre d’IA pour diffuser la génétique TOPIGS dans la région de la ville de Zhangjiakou qui compte 200 000 truies. La diffusion sera réalisée via le réseau commercial de Ruibang.

Le gouvernement chinois, le bureau de l’élevage de Zhangjiakou et l’Université de Hebei Nord sont étroitement associés au projet. La nouvelle ferme “Ruibang Pig Breeding”, qui sera construite et gérée selon les standards occidentaux, offrira des stages et opportunités de travail aux étudiants.

Source : Ifip d’après Topigs

Pays-Bas : un plan stratégique d’urgence pour Vion (11 Juillet 2014)

La première entreprise d’abattage de porcs et de bovins néerlandaise, Vion, a présenté son plan stratégique le jeudi 10 juillet. Le projet est de mieux adapter la production au marché et de réaliser environ 60% de l’approvisionnement en porcs avec des prix fixes, dans un cadre contractuel sur une période de 16 semaines.

La direction se demande si l’actionnaire principal actuel, ZLTO, est toujours adapté aux enjeux. Elle cherche à financer de 100 à 150 millions d’euros d’investissement par de nouvelles sources. Les banques sont réticentes à ouvrir des lignes de crédit car l’entreprise enregistre toujours des pertes.

La restructuration est onéreuse. Sur un total de 34 établissements en Allemagne, entre 5 et 10 sites doivent être fermés dans les prochains mois. Aux Pays-Bas, l’entreprise n’a pas programmé de grandes restructurations. Mais, selon la direction, des économies de charges seraient « facilement réalisables ».

Source : Ifip d’après Boerderij, Financieel Dagblad.

Malaisie : une production encore très traditionnelle (10 Juillet 2014)

L’abattoir Tip Top Meat, situé à 50 km de Kuala Lumpur, a une activité d’abattage de 3 500 porcs par jour (environ 1 millions de porcs par an). Cet abattoir moderne, construit en 2005, modifie progressivement les habitudes de commercialisation. L’entreprise développe ses collaborations, tant avec les producteurs et qu’avec les distributeurs, grâce à ses capacités de réfrigération et de congélation, qui permettent d’augmenter la durée de vie des viandes, de réduire leur odeur et d’élargir la distance de diffusion.

Actuellement, environ 90% de la production nationale de viande de porc est commercialisée via les marches en plein air (wet markets), sans réfrigération. La large majorité des porcs proviennent des petites fermes ou ménages agricoles.  

Source : Ifip d’après AsianAgribiz

Allemagne : une bonne année pour Westfleisch (04 Juillet 2014)

La coopérative (4000 adhérents) allemande d’abattage découpe a vu son chiffre d’affaires progresser de 1,3% à 2,5 milliards d’euros en 2013. Le nombre de porcs abattus s’est établi à 7,4 millions de têtes, en hausse de 1% par rapport à 2012.  Les exportations ont progressé de plus de 10% et représentent désormais 43% des ventes totales.

Source : Ifip d’après Westfleisch

Allemagne : Adoption de la Loi instaurant le salaire minimum (03 Juillet 2014)

Les députés allemands adoptent ce jeudi 3 juillet la loi instaurant au 1er janvier 2015 un salaire minimum de 8,50 € brut de l’heure, soit un niveau inférieur au salaire minimum français (9,53 €) mais supérieur à celui du Royaume-Uni (7,9 €). Certaines dérogations permettront à des secteurs de ne l’appliquer qu’à partir de 2017 et certaines exceptions ont été décidées ces dernières semaines, notamment pour le travail saisonnier dans l’agriculture.

Source : Ifip d’après presse générale

Italie : Carrefour rachète des hypermarchés Billa (02 Juillet 2014)

Après plusieurs cessions ces derniers mois, Carrefour poursuit sa stratégie à l’international par l’achat de 53 hypermarchés italiens à l’enseigne Billa, jusqu’à présent détenus par le groupe allemand Rewe. Carrefour souhaite ainsi renforcer son activité dans le nord de l’Italie. Ce rachat fait suite à celui des magasins Dia en France.

Source : Ifip d’après LSA

Pologne : le cheptel annule sa chute (30 Juin 2014)

Après plusieurs années de forte diminution, en mars 2014 le cheptel porcin polonais remonte à 11,2 millions de têtes, un regain de 2% par rapport à mars 2013. Le nombre de truies se stabilise à 1 million de têtes. Au printemps 2005, le nombre de truies était légèrement inférieur à 1,8 million de têtes.

Source : Ifip d’après GUS

Danemark : restructuration des abattages de coches (27 Juin 2014)

Après 6 mois de négociation, les salariés de Danish Crown ont accepté la réorganisation des abattages de truies au sein du groupe. L’offre en coches au Danemark est limitée et l’approvisionnement de deux abattoirs s’avérait complexe à gérer. L’objectif de cette restructuration est de mettre en place une unité efficace et rentable.

Le site de Skærbæk centralisera ainsi la totalité de l’activité coche, soit 330 000 truies par ans, et fera l’objet d’investissements. L’unité coche de Sæby, abattoir qui traite 48 000 porcs par semaine, sera fermée.

Source : Ifip d’après Pig progress

Brésil : la production porcine perd son élan (26 Juin 2014)

En progression de 2,8% en 2013 en un an, la production porcine brésilienne a marqué le pas au premier trimestre. Les abattages ont reculé de 0,5% par rapport à la même période de 2013, à 748 000 tonnes de carcasses. Les exportations de viandes (92 6000 tonnes), réduites de 9,1%, ont baissé vers l’Ukraine. Au deuxième trimestre, l’offre intérieure a limité le potentiel d’exportation porté notamment par la demande russe.

Source : Ifip d’après IBGE

Chine : Cofco et ses partenaires accélèrent le développement porcin (19 Juin 2014)

Cofco Meat, un des principaux producteurs de porcs de Chine, et un consortium d’investisseurs (KKR, Baring Private Equity Asia, HOPU, Boyu) ont formé un partenariat stratégique pour construire et exploiter des complexes de production porcine et d’abattoirs. La sécurité alimentaire est une des actions phare du partenariat. Cofco commercialise ses produits sous les marques Joycome and Maverick.

Source : Ifip d’après AsianAgribusiness

Espagne : Sigma et WH Group gagnent leur OPA sur Campofrio (18 Juin 2014)

Les entreprises mexicaines Sigma Alimentos S.A. et chinoise WH Group Limited (anciennement Shanghui International) ont remporté leur Offre d’Achat Publique (OPA) sur le groupe Agroalimentaire espagnol Campofrio Food Group pendant la période du 22 mai au 5 juin. Ensemble, elles ont acheté 13,5 millions d’actions à 6,90 euros par action. Maintenant, ces deux actionnaires détiennent 100,5 millions de parts, soit 98,3% du capital total de Campofrio, soit respectivement 61,3% pour Sigma et 37% pour WH Group. La direction actuelle reste en place.

Campofrio est présent dans plusieurs pays de l’UE, dont en France avec le Groupe Aoste.

Source : Ifip d’après Sigma Alimentos S.A., WH Group Limited

Pologne : reprise des exportations vers l’Ukraine (17 Juin 2014)

Depuis la découverte des sangliers porteurs du virus de la peste porcine africaine fin février 2014, l’Ukraine avait interrompu les importations provenant de Pologne. Un accord entre les Ministres de l’Agriculture de ces deux pays, Marek Sawicki et Ihor Shvaika, a permis une reprise des échanges de viande de porc à partir du 17 juin 2014. Au préalable, les autorités vétérinaires ukrainiennes procèdent à des inspections dans les entreprises polonaises.

Source : Ifip d’après Portalspozywczy.pl

Espagne : Nutreco reste présent dans la péninsule (16 Juin 2014)

L’entreprise néerlandaise de l’alimentation animale Nutreco avait annoncé en février sa « sortie » d’Espagne (voir brève du 10 février 2014). N’ayant pas trouvé d’acquéreur pour ses activités « aliments composés» et « viandes  », il annonce renoncer à cette décision. Le groupe vient de créer une division, nommée « Compound Feed and Meat Iberia ». Cette dernière regroupe Sada, leader national du marché de la volaille, les aliments composés Nanta et Inga Food (élevage de porcs).

Source : Ifip d’après Agrodigital

Pays-Bas : le gouvernement reprend la responsabilité des contrôles sanitaires (13 Juin 2014)

Après plusieurs affaires de fraude, le gouvernement néerlandais cherche à restaurer la confiance des consommateurs en reprenant la responsabilité des contrôles sanitaires et de la surveillance des flux de viande. Des contrôles vont être plus fréquents et plus sévères dans les entreprises ainsi que sur les importations provenant des pays hors de l’UE.

Au début des années 2000, après la restructuration des abattoirs, la réglementation de l’inspection a été revue. La responsabilité des contrôles sanitaires avait été transférée de l’Etat aux entreprises. Les agents de contrôle devenaient alors des employés des abattoirs, au lieu d’être des agents indépendants.

Source : Ifip d’après COV et presse néerlandaise

Allemagne : Vion ferme encore un abattoir (12 Juin 2014)

Le groupe Vion a annoncé la fermeture du petit abattoir de Weiden (Bavière), racheté par le groupe à Sudfleisch en 2006. Ce site avait une activité annuelle d’abattage de 55 000 porcs et de 22 000 bovins. 55 emplois seront supprimés. C’est la seconde fermeture d’abattoir en Allemagne pour l’année 2014 après celle de Linden en avril. En 2013, le groupe a fermé 3 sites.

Source : Ifip d’après ISN, Top Agrar

Russie : Fièvre Aphteuse dans la région de Primorsk (11 Juin 2014)

Dans l’extrême Est de la Russie, dans la région de Primorsk, une épidémie de fièvre aphteuse conduit à une forte mortalité et à la destruction de plus de 10 000 porcs sur un complexe porcin. L’exploitation sera mise en quarantaine jusqu’en mi-juin, puis après désinfection, le repeuplement pourrait intervenir dans 2 à 3 mois. Une opération de vaccination est en cours dans la région.

Source : Ifip d’après PigProgress

Allemagne : ADM achète les parts d’Invivo dans Toepfer (10 Juin 2014)

Le groupe alimentaire américain ADM, un des principaux acteurs mondiaux de la trituration de soja, détient désormais la totalité du capital du négociant international de matières premières Toepfer. Détenteur jusque là de 80% des parts, il vient de racheter le solde au français Invivo pour 83 millions d’euros.

Basé à Hambourg, Toepfer possède 36 établissements dans le monde avec 2 000 salariés et vend plus de 53 Mt de produits agricoles et dérivés, selon les données de l’entreprise.

Source : Ifip d’après Proplanta

Pays-Bas : Vion vend des outils en Allemagne (06 Juin 2014)

Le 19 mai dernier, le Group Vion a signé la vente de sa division de produits élaborés pour la distribution à trois partenaires : le fonds d’investissement basé à Munich, Paragon Partners, et Messieurs Jürgen Abraham et Norbert Barfuß. La vente concerne 7 sites de production, 29 filiales, 9 centres de viande fraîche, ainsi que les marques “Lutz”, “Weimarer”, “Nocker”, “Artland”, “Vegetaria” et “Heiter – Ihr Rheingauer Metzger”. Le Chiffre d’Affaires de l’ensemble s’élève à 435 millions d’euros.

Source : Ifip d’après Vion Food

Pays-Bas : Topigs et Norsvin fusionnent (05 Juin 2014)

Les deux entreprises de la sélection porcine, le néerlandais Topigs International et le norvégien Norsvin International AS, regroupent leurs activités internationales, dont le siège social sera basé aux Pays Bas, à Vught. Les activités nationales ne sont pas intégrées dans la fusion. Le capital est détenu par les producteurs. Le chiffre d’affaires de la nouvelle organisation, Topigs Norsvin, est de 130 millions d’euros. La production de Topigs Norsvin dépassera 1,55 millions de cochettes et plus de 8 millions de doses de semences distribuées par an.

La fusion vise en premier lieu à regrouper la recherche et le développement, en fixant le budget à 18 millions d’euros.

Source : Ifip d’après Topigs Norsvin

Brésil : JBS cherche des munitions (26 Mai 2014)

Le géant brésilien de la viande veut lever 1,8 milliard de capitaux, en introduisant en bourse sa division de transformation de porc et volailles et de produits carnés transformés pour « financer la croissance du groupe ». En 2013, JBS avait acheté Seara, l’activité porcs et volailles de Marfrig, pour 2,7 milliards de dollars.

Source : Ifip d’après The New York Times

Chili : augmentation du contingent porc vers l’UE (19 Mai 2014)

Le Chili vient de négocier avec les autorités européennes une augmentation du contingent préférentiel d’exportation de viandes porcines vers l’Union sans droit de douane, en s’appuyant notamment sur l’adhésion récente de la Croatie. Le contingent est porté de 7 000 tonnes à 8 000 tonnes. En 2013, le pays a vendu à l’UE près de 5000 tonnes de porc. Ses exportations ont atteint au total 155 000 tonnes dont près de 75% sont réalisées auprès des quatre principaux clients, Chine, Japon, Corée du sud et Russie, par ordre d’importance.

Source : Ifip d’après Direcon, Asprocer

Etats-Unis : l’Iowa creuse l’écart pour le cheptel porcs (15 Mai 2014)

Selon le dernier recensement agricole, les Etats-Unis détenaient un cheptel de 66 millions de porcs en 2012, en recul de 2,6% par rapport au précédent recensement (situation en 2007).

L'Iowa reste de loin le premier état porcin avec 20,5 millions de têtes, soit 31% des effectifs nationaux, devant la Caroline du Nord (8,9%). Avec une progression de 6% de son cheptel depuis 2007, sa prédominance s'est accrue ces dernières années.

Source : Ifip d’après USDA

Brésil : nouvelles autorisations vers la Russie (14 Mai 2014)

La Russie vient d’autoriser l’abattoir de Pamplona (Santa Catarina) à exporter vers son marché. Ces trois derniers mois, neuf autorisations ont ainsi été accordées à des établissements brésiliens, portant à 13 le nombre de sites habilités. Le Brésil a exporté 47 000 tonnes de viandes porcines vers la Russie au premier trimestre, en progression de 11% sur l’an dernier.

Source : IFIP d’après RuralBr.

Suède : La viande de porc danoise boycottée dans un supermarché suédois (13 Mai 2014)

Sous la pression d’un groupe de consommateurs, un supermarché de la chaîne suédoise ICA a retiré de ses rayons les produits de porc frais d’origine danoise. La raison invoquée est « la différence dans les standards d’hygiène et de bien-être animal » en élevage et en abattoir par rapport à la viande de porc suédoise, faisant notamment suite à une forte exposition médiatique de ces questions. Deux importateurs suédois ont également arrêté d’importer du porc danois. La direction d’ICA a cependant annoncé que le boycott ne concerne qu’un magasin, qui fonctionne comme un indépendant. Environ 10% de la viande de porc commercialisée par ICA vient du Danemark. De son côté, Danish Crown clame sa volonté d’améliorer le bien-être animal et la transparence dans les informations apportées au consommateur final.

Source : IFIP d’après GlobalMeat news

Pays-Bas : Amélioration des résultats pour Vion en 2013 (12 Mai 2014)

Le groupe Vion retrouve un résultat net positif (527 M€) en 2013, après d’importantes pertes en 2012 (-817M€). L’entreprise a augmenté fortement ses capitaux propres qui s’établissent à 425M€. En plus de la vente de la branche de valorisation des coproduits (Vion Ingredients), la vente des opérations viande au Royaume-Uni et la restructuration en Allemagne et aux Pays-Bas ont permis d’assainir les résultats du groupe. Le chiffre d’affaires consolidé baisse de 20% en 2013 (7,9 milliards d’euros) et le nombre d’employés est passé de plus de 23000 en 2012 à 6600 en 2013, réduisant ainsi les coûts.

Source : Ifip d’après Vion Food Group

Pages