Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Etats-Unis : Smithfield foods sécurise son approvisionnement en aliment (13 Octobre 2016)

Smithfield foods fait l’acquisition de sites de collecte, de stockage et de chargement de trains de maïs et de soja à Harpster et à Morral (Ohio). L’entreprise déclare améliorer ainsi l’approvisionnement direct de ses élevages de Caroline du Nord. Smithfield vise aussi atteindre un taux de 75% d’aliment d’origine « durable » en 2018. Pour cela, il met en œuvre un programme pour aider les céréaliers à optimiser leurs apports d’engrais et à améliorer la santé des sols.

Source : World Grain

Vietnam : ouverture aux viandes et produits laitiers brésiliens (28 Septembre 2016)

Le Ministère brésilien de l’Agriculture vient d’annoncer l’ouverture du marché vietnamien des viandes (bovines, volailles et porcines) et des dérivés du lait aux produits brésiliens. Avec ses 94 millions d’habitants, le Vietnam connaît une forte croissance économique et un essor de la demande de produits animaux.

Source : CanalRural

Etats-Unis : davantage de truies pour Seaboard (27 Septembre 2016)

Le groupe agroalimentaire de production et transformation porcine Seaboard Foods prend le contrôle de Texas Farm, filiale du groupe japonais Nipponham Foods. Texas Farm possède 25 000 truies en production avec une capacité d’hébergement de 40 000 reproducteurs. Désormais, avec cette acquisition, Seaboard détient environ 290 000 truies.

Source : Feedstuffs

Brésil : abattages de porcs en hausse (26 Septembre 2016)

Au premier semestre 2016, les abattages brésiliens de porcs ont atteint près de 1,8 million de tonnes, en progression de 8,6% sur la même période de l’année précédente. Cette production élevée a pesé sur les cours, en dépit de la bonne tenue des exportations sur la période (353 000 tonnes exportées sur janvier-juin, +55% en un an).

Source : IBGE, ABPA

Myanmar : nouveau marché pour De Heus (16 Septembre 2016)

La firme néerlandaise d’alimentation animale va inaugurer prochainement une usine au Myanmar (ex Birmanie)bibr, d’une capacité de 120 000 tonnes par an. Au Vietnam, l’entreprise est déjà bien implantée dans la fabrication d’aliments composés. Pour y soutenir le développement de la production, elle vient d’y construire un élevage de démonstration de 400 truies.

Source : De Heus, Agroberichten

Russie : de « bonnes terres » à vendre (02 Septembre 2016)

Le groupe financier suédois « Black earth farming » (BEF) exploitant en Russie via la société Agro-Invest négocie la vente d’une grande partie de ses terres (256 000 hectares dans la région des terres noires au centre du pays) avec le groupe ABS Group. Mais, entre autres, le groupe de viandes Miratorg pourrait aussi être concerné. Premier producteur porcin russe, Miratorg couvre 60% des besoins de ses usines d’aliments à partir de sa production de céréales et d’oléoprotéagineux.

Source : Ifip d’après UkrFarmingConsult, Miratorg

Pays-Bas : Cargill vend des usines de trituration à Bunge (01 Septembre 2016)

Cargill et Bunge annoncent la cession de Cargill à Bunge de deux usines de trituration d’oléagineux. L’une se situe sur le port d’Amsterdam, l’autre sur le port de Brest. Leur capacité annuelle de transformation cumulée atteint deux millions de tonnes.

Source : Ifip d’après Cultivar

Chine : Anyou (alimentation animale) investit (26 Août 2016)

La Banque Mondiale, via sa filiale d’investissement IFC, envisage l’octroi de prêts à long terme de 40 millions de dollars au groupe chinois d’alimentation animale Anyou Biotechnology Group Co. Ltd. L’entreprise veut construire de nouvelles usines d’aliment dans 7 provinces du pays, pour un coût total du projet de 90 millions de dollars. Anyou possède déjà 50 usines dans 26 provinces et fournit de l’aliment pour 65 millions de porcelets chaque année.

Source : Ifip d’après IFC

Chine : accélération sur la route de la Soie (16 Août 2016)

La Chine vient de signer le traité des Nations Unis sur le transport routier. Elle devient membre de la convention internationale sur le transport des biens (TIR), ce qui permettra aux containers de fret chinois en traversant l’Asie et l’Europe, jusqu’à l’Irlande, sans être ouverts pour des contrôles douaniers. Ceci diminuera les coûts administratifs et réduira le temps d’attente aux frontières. La voie routière couvre moins de 10%  des exportations de la Chine vers l’UE. Le trajet ouest de la Chine-UE prend entre 8 et 12 jours.

Source : Ifip d’après Successful farming

Brésil : ouverture aux USA pour le boeuf (11 Août 2016)

Les Etats-Unis vont autoriser l’importation de viande bovine à partir des états brésiliens où est pratiquée la vaccination du bétail contre la fièvre aphteuse. Jusqu’à présent, seul Santa Catarina, indemne de la maladie, pouvait exporter. Mais le Brésil ne dispose pas d’un contingent d’importation spécifique comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, les plus richement dotés. En tout cas, le visa « Etats-Unis » pourrait ouvrir d’autres portes à l’export.

Source : Ifip d’après Porkworld

Pays-Bas : ForFarmers se développe en production porcine (09 Août 2016)

Le leader néerlandais de l’alimentation animale fait l’acquisition de la société VleutenSteijnVoeders B.V. Cette dernière est spécialisée dans la production porcine et a vendu en 2015 près de 295 000 tonnes (essentiellement des aliments truies et porcelets) avec pour clients des grands élevages aux Pays-Bas et en Allemagne.

Source : Ifip d’après Wattagnet

Chine : Aoxin Tianli Group renforce sa position du secteur de porc noir (05 Août 2016)

L’Aoxin Tianli Group, basé dans la province de Hebei, dans la ville de Wuhan, projette de prendre entre 51% et 60% de parts du groupe Chengmai Zaohuaxiang Hog Industry basé dans la province de Hainan, l’île au sud de la Chine, face du VietNam.

En 2015, Aoxin Tianli a produit 77 000 porcs conventionnels et 58 000 porcs noirs, qui profitent d’une grande notoriété auprès les consommateurs.

Chengmai Zaohuaxiang est spécialisé dans la production de porcs noirs. La production annuelle avoisine 30 000 porcs par an. Aoxin Tianli souhaite développer cette production pour atteindre 50 000 porcs par an sur l’île de Hainan.

Source : Ifip d’après Aoxin Tianli

Brésil : abattages en hausse (04 Août 2016)

Selon les données du Ministère de l’Agriculture sur les abattoirs suivies en inspection fédérale (90% de l’activité nationale, abattoirs pouvant être habilités à l’export), le nombre de porcs abattus a augmenté de 7,3% au premier semestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant 17,7 millions de porcs. Ceci traduit une production sensiblement supérieure à celle des estimations antérieures. Si les exportations ont connu un essor, la production a pesé sur les prix, dans un contexte de flambée du cours du maïs.

Source : Ifip d’après Coser

Chili : la Chine, deuxième destination (03 Août 2016)

Au premier semestre 2016, la Chine a ravi à la Corée du sud la place de deuxième client du Chili pour la viande porcine. En 2015, la Corée du sud était le principal client avec 27% des ventes en valeur, suivie du Japon (22%) et de la Chine (16%). L’interdiction de la ractopamine dans le pays sud-américain lui ouvre les portes de la Chine, selon l’association des producteurs de porcs (Asprocer).

Source : Ifip d’après Economia y Negocios

Espagne : cap sur le Mexique (02 Août 2016)

L’Espagne et le Mexique ont signé un accord prévoyant l’accès au marché mexicain pour douze entreprises de viandes porcines espagnoles. Les premières expéditions pourraient intervenir ces prochains mois. Le volume attendu est de près de 100 000 tonnes de viandes par an.

Source : Susonline

Etats-Unis : Feu vert à la fusion pour Ahold et Delhaize (01 Août 2016)

Les chaînes de supermarchés Ahold (Pays-Bas) et Delhaize (Belgique) peuvent poursuivre leur processus de fusion. L'autorité de la concurrence américaine FTC a approuvé la fusion à condition qu’elles vendent 81 magasins aux États-Unis. Les chaînes ont annoncé la vente de 86 magasins aux États-Unis, à sept acheteurs différents.

Les actionnaires des deux sociétés et l'autorité belge de la concurrence ont déjà accepté la fusion. Les entreprises continueront sous les noms d’Ahold et de Delhaize. Le nouveau groupe compte 375 000 employés et près de 6 500 magasins en Europe et aux États-Unis.

Source : Ifip d’après Financieel Dagblad

Brésil : un pas de plus vers la Corée (29 Juillet 2016)

L’organisme de contrôle sanitaire coréen vient d’accorder à Santa Catarina le feu vert pour exporter de la viande porcine, prenant acte du statut favorable de cet état vis-à-vis de la peste porcine et de la fiève aphteuse. Le processus administratif pour l’autorisation des viandes brésiliennes est entré dans sa phase finale : il reste à concrétiser l’inspection des établissements de production de viandes, la négociation commerciale et un accord final entre les deux états. L’association des abatteurs (Sindicarnes) table sur volume de 30 000 tonnes par an vers le pays du matin calme.

Source : Ifip d'après JornalGazetalife

Mexique : démarrage de l’export vers la Chine (28 Juillet 2016)

Norson a réalisé sa première expédition de viande porcine vers la Chine (22 tonnes). C’est la première exportation de viande porcine du Mexique vers ce pays. Au Mexique, une tonne de viande porcine sur quatre est produite par le groupe Norson, filiale à 50% du géant chinois WH-group, également propriétaire du groupe Smithfield.

Source : Ifip d'après Porcicultura

Union européenne : production d’aliments en petite forme (27 Juillet 2016)

Selon les prévisions de la fédération européenne d’aliments composés (FEFAC), la production européenne d’aliments composés « toutes espèces » reculerait en 2016 de 0,7% par rapport à l’année dernière. Les fabrications pour les porcs perdraient 1,5% tandis que celles destinées aux volailles afficheraient un petit « +0,5% ». En 2015, la production d’aliments porcins de l’UE 28 (hormis la Grèce, le Luxembourg et Malte) a atteint 50,1 Mt (+0,6%). Premier producteur pour cette espèce avec 9,9 millions de tonnes, l’Espagne, en croissance de 3,2%, a nettement distancé l’Allemagne (9,6 Mt, -1.4% en un an).

Source : Ifip d'après FEFAC

Espagne : fortes récoltes de blé et d’orge (26 Juillet 2016)

Le climat a souri cette année aux récoltes espagnoles de céréales d’hiver : la sole a progressé de 1,3% sur l’an dernier mais les volumes sont en hausse de 24,4%. La production de blé tendre atteindrait 6,3 Mt (+16,8 % sur l’an passé), après 5,6 Mt et 5,4 Mt en 2014 et 2015. L’orge sera abondante, à 8,6 Mt, en hausse de 35% sur 2015 (6,9 Mt et 6,4 Mt en 2014 et 2015 respectivement).

 

Source : Ifip d'après Magrama

Allemagne : Tönnies face à la faillite de KTG Agrar (25 Juillet 2016)

Le groupe de transformation des viandes Tönnies Fleisch doit remettre de l’ordre dans sa filiale de production de céréales en Roumanie Agro Iulia qui connaît de graves difficultés financières. Tönnies détient 60% des parts de cette société, aux côtés de KTG Agrar. Or, KTG AGRAR, entreprise allemande leader de production agricole (céréales, biogaz…) et en faillite. Depuis 2007, Tönnies est également associé à KTG Agrar en Russie, dans Sojuz Group (céréaliculture, production porcine). En 2015, il a racheté des parts de cette société à son partenaire, passant à 82.5% du capital de Sojuz.

 

Source : Ifip d'après Top Agrar

Canada : accord de libre-échange avec l’Ukraine (22 Juillet 2016)

Les gouvernements du Canada et de l’Ukraine ont le 11 juillet signé un accord de libre-échange entre les deux pays, le CUFTA. Ce dernier doit désormais être ratifié par les parlements nationaux. Les exportateurs canadiens de viande porcine bénéficieront d’un accès libre pour la viande réfrigérée et de contingents à droits zéro pour les viandes congelées et abats qui passeront de 10 000 tonnes à 20 000 tonnes en 7 ans.

Source : Ifip d'après Gouvernement du Canada

Brésil : JBS bute sur la sécurité (21 Juillet 2016)

Suite à des infractions à la sécurité au travail et à la mise en danger des salariés, les autorités brésiliennes ont mis à l’arrêt une partie des ateliers l’abattoir de porc de Seara Alimentos du groupe JBS, situé à Federico Wesfalen (Rio Grande do Sul). L’entreprise n’avait pas pris les mesures nécessaires suite aux infractions constatées lors de récentes inspections.

Source : Ifip d'après Porkworld

Pays-Bas : De Heus poursuit ses acquisitions (19 Juillet 2016)

Le groupe néerlandais d’alimentation animale Royal De Heus va faire l’acquisition de son compatriote Coop Mengvoeders (115 000 tonnes d’aliment par an). En 2015, De Heus avait repris une des principales entreprises espagnoles d’aliment du bétail, Nuter. Le groupe réalisait en 2014 une production mondiale d’aliments composés de 4,6 Mt. Implanté notamment en Pologne, Russie et au Vietnam, il est associé en Chine à une importante entreprise locale, Wellhope Agri-Tech.

Source : Ifip d’après De Heus

Brésil : Frimesa se dote d’un nouvel abattoir (18 Juillet 2016)

L’Union de coopératives Frimesa reprend en location l’outil d’abattage de la société Radar. Ce dernier est en cours d’achèvement, à l’extrême ouest du Paraná. Le site visait une production de 800 porcs par jour. Par ailleurs, Frimesa a pour projet la construction d’un grand abattoir, d’une capacité de 15 000 porcs par jour.

Source : Ifip d’après Copagril

Pays-Bas : Agrifirm se renforce en Pologne (15 Juillet 2016)

Le groupe néerlandais Agrifirm mets la main sur le fabricant d’aliment polonais Paszmark (50 000 tonnes d’aliments), situé dans un bassin de production de porcs et volailles. Déjà présent en Pologne, Agrifirm est aussi implanté en Belgique, en Allemagne et en Hongrie. Il a produit 4,3 Mt d’aliments composés en 2015 pour un chiffre d’affaire toutes activités (aliment, collecte, agrofourniture) de 2,3 milliards d’euros.

Source : Ifip d’après Agrifirm

Brésil : la crise enraye la production (13 Juillet 2016)

Au premier semestre 2016, le Brésil a exporté 349 000 tonnes de viandes porcines, une hausse de 54,7% sur la même période de l’année précédente. La Russie reste le premier client avec 34,1% du total, suivie par Hong-Kong (24,8%). La Chine décolle avec 11,9%, soit 41 000 tonnes. L’ABPA prévoit une hausse des expéditions de 28% sur l’ensemble de l’année. La crise économique a fortement déprimé la demande intérieure, pesant sur les prix. Surtout, la flambée du maïs a fortement dégradé la situation des producteurs. En conséquence, selon l’ABPA (association des producteurs exportateurs) les volumes de porcs produits en 2016 devraient se situer au niveau de l’année dernière.

Source : Ifip d’après Suinoculturaindustrial.

Espagne : Un projet de construction d’un abattoir de 5 millions de porcs par an en Andalousie (08 Juillet 2016)

La famille Soler, propriétaire de l’abattoir Faccsa-Prolongo (1,2 millions de porcs abattus en 2015) vient d’annoncer vouloir investir 200 millions d’euros pour agrandir ses installations dans une interview accordée au journal SUR. Le journal avance un objectif de 40 000 porcs abattus par jour (soit environ 10 millions par an) en 7 ou 8 étapes.  La capacité d’abattage serait en réalité proche de 5 millions de porcs par an, dans un premier temps.

A moyen ou long terme, la famille Soler souhaite créer des élevages en intégration en Andalousie pour approvisionner l’abattoir. L’essentiel de la production sera destinée au marché asiatique. Le projet comprend la construction d’une ligne ferroviaire pour transporter les conteneurs entre l’usine et le port de Malaga ou d’Algeciras. La famille Soler a sollicité le soutien des politiques pour concrétiser leur projet. Diverses questions techniques doivent également être réglées comme l’approvisionnement en électricité.

Source : Ifip d’après SUR

Mexique : plan de développement pour Carroll (06 Juillet 2016)

Le groupe porcin Granjas Carroll a annoncé un investissement de 550 millions de dollars (493 millions d’euros) pour développer sa production à l’horizon 2021. Il construira une usine d’aliments du bétail, un nouvel abattoir ainsi que 14 élevages, dans la région de Puebla. Carroll compte ainsi doubler sa production au Mexique, pour atteindre 2,6 millions de porcs par an.

Source : Ifip d’après E-consulta

Brésil: Flambée des exportations de grains et de viandes (01 Juillet 2016)

En cumul sur les 5 premiers mois de l’année, le Brésil a exporté 38 Mt de graines de soja et dérivés (+33% en un an). Le maïs s’est distingué avec des sorties de plus de 12 millions de tonnes (+137%). Parmi les viandes, le poulet se détache avec 1,822 Millions de tonnes exportées (+17%), suivi de la viande bovine, à 588 000 (+12%). Les produits porcins se distinguent par une progression de 63%, à 287 000 tonnes, avec une envolée des expéditions vers la Chine. Tous produits agroalimentaires confondues, les ventes à la Chine ont progressé de 26% en valeur vers la Chine ; ce pays a représenté 29% de l’ensemble des exportations brésiliennes.

Source : Ifip d’après MAPA

Pages