Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

États-Unis : la baisse du nombre de reproducteurs est engagée (05 Octobre 2008)

Malgré la mauvaise rentabilité de la production américaine de ces derniers mois, en septembre 2008, le cheptel porcin montre encore une croissance de 2%. Mais la baisse du nombre de truies est engagée : par rapport à septembre 2007, les reproducteurs sont en diminution de 2,6%. (Pour plus de détails, cf. Baromètre Porc à paraître en octobre).
Source : IFIP d’après USDA

Pays-Bas : Van Rooij Meat reprend Van Pelt Vlees Groep, puis assainit (05 Octobre 2008)

Van Rooij Meat est un groupe familial d’abattage aux Pays-Bas. Dans son abattoir de Helmond (inauguré en novembre 2007), la capacité d’abattage de porcs avoisine 700 000 porcs par an. Van Pelt Vlees Groep est une des principales entreprises d’emballage de viande aux Pays-Bas, qui emploie environ 300 personnes. La perte d’un contrat de vente avec l’enseigne de distribution PLUS, en faveur de VION, a causé sa faillite immédiate. Van Rooij a repris les trois sites de production (à Hellevoetsluis, à Scherpenzeel et à Middelburg) et environ 60% des employés.
Source : IFIP d’apres Meatandmeal

Pays-Bas : un fond d’investissement pour la castration sous anesthésie (05 Octobre 2008)

Aux Pays-Bas, un fond a été créé pour financer l’équipement nécessaire à la castration des porcelets sous anesthésie. Cette disposition en faveur du du bien-être est éxigée par la distribution. Elle est financée par les enseignes elles-mêmes, membres du CBL (Bureau Central de la Distribution), sous forme d’un supplément de prix de la viande payé à leurs fournisseurs. Les fonds sont gérés par le COV (syndicat du secteur de la viande) et les syndicats de producteurs de porcs LTO et NVV. Ainsi, chaque naisseur peut déclarer un montant total de 950 euro pour l’achat de l’outillage, sur présentation de la facture ainsi que d’un certificat attestant qu’il a suivi une formation. En Allemagne aussi, la discussion est en train de prendre d’importance.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

Allemagne : prix du porc au détail en hausse (01 Octobre 2008)

En Allemagne, la hausse du prix du porc à la production du printemps dernier commence à se répercuter sur les prix de la viande de porc au détail. Selon ZMP, en août 2008, les prix au détail de la viande fraîche et des produits transformés ont progressé de 5,5% en moyenne, par rapport à août 2007.
Source : IFIP d’apres ZMP

Les cheptels en Pologne et en République Tchèque poursuivent la baisse (25 Septembre 2008)

En Pologne, le cheptel est tombé à 15,4 millions de têtes en août 2008, en diminution de 15% par rapport au mois d’août 2007. Le nombre de truies a baissé de 22%. En République Tchèque, le cheptel total d’août est en diminution de 14% en un an. Les reproducteurs reculent de 25%. (Pour plus de détails, cf. Baromètre Porc à paraître en octobre).
Source : IFIP d’après CSU et GUS

Les quotas de porc en Russie se maintiennent en 2009 (20 Septembre 2008)

La menace de la Russie, quant à la réduction des quotas d’importation à droits réduits de la viande, s’est concrétisée mais uniquement pour la viande de volaille. Le ministre de l’Agriculture, Alexej Gordejew, a réduit les quotas de volaille (moins 200 000 tonnes à 1,05 million de tonnes). Les organisations professionnelles de viande Russes ont demandé un maintien des quotas de viande de porc et de bœuf. A ce jour, les quotas de viande de porc resteront, comme prévu, pour 2009 à 502 200 tonnes (toutes origines), en augmentation de 8 700 tonnes par rapport à 2008.
Source : IFIP d’apres Top Agrar

Toennies Fleisch construit en Russie (20 Septembre 2008)

Toennies Fleisch, premier abatteur de porc allemand, projette de construire un abattoir/découpe en Russie, avec des investisseurs russes. Le début des travaux dans la région de Belgorod, à environ 700 km au sud de Moscou, est programmé avant l’été 2009. Le montant de l’investissements avoisine 200 millions d’euros. La capacité initiale est de 2 millions de têtes par an, mais l’objectif à terme est d’atteindre 8 millions. En Allemagne, Toennies a abattu plus de 11 millions de porcs en 2007. Ses exportations de viande vers la Russie étaient de 80 000 tonnes cette même année.
Source : IFIP d’après Meat and Meal

Le gouvernement néerlandais réserve 9 millions d’euros pour les investissements « durables » (20 Septembre 2008)

Aux Pays-Bas, le secteur de la viande devrait recevoir 9 millions d’euros pour réaliser des investissements « durables » au cours des trois prochaines années. Le budget est alloué par le Ministère de l’Agriculture dans le cadre du programme « Incitation à l’Agriculture durable des agro-filières » (« Impulsprogramma Verduurzaming Agroketens ») : 5 millions en 2009, 3 en 2010 et 1 million en 2011. L’argent servira à la recherche et au développement des nouveaux types d’élevages, respectant davantage le bien-être animal et l’environnement.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

Prioskolye propose quatre complexes porcins (20 Septembre 2008)

En Russie, dans la région de Belgorod, à environ 700 km au sud de Moscou, l’entreprise russe Prioskolye prépare la construction de quatre complexes de naissage de 115 000 truies chacun. La négociation sur la localisation est en cours avec l’administration régionale. Les sites s’installeront plutôt dans les zones de faibles densités animales.
Source : IFIP d’après PigProgress

Projet d’extension d’engraissement de porcs en Saxe-Anhalt (20 Septembre 2008)

Dans le land allemand de Saxe-Anhalt, des demandes pour 160 000 places d’engraissement ont été déposées, réparties sur 6 sites de production ayant de 10 000 à 50 000 places à l’engrais. Ceci représente une croissance de 16% par rapport au cheptel présent actuellement. La croissance de la production s’inscrit dans le projet d’extension de l’abattoir de Weißenfels (appartenant à Toennies Fleisch) de 12 000 à 20 000 porcs par jour. L’organisation de protection de la nature et de l’environnement, BUND (Bundes für Umwelt und Naturschutz Deutschland), s’oppose aux projets.
Source : IFIP d’apres Top Agrar

Danish Crown face à une nouvelle concurrence nationale (15 Septembre 2008)

Depuis février 2008, plusieurs producteurs de porcs danois ont quitté la coopérative Danish Crown par mécontentement du prix du porc payé. Cinq éleveurs ont créé l’entreprise Danpork (Cf. Baromètre Porc de juin 2008). En octobre prochain, Danpork comptera 25 actionnaires. L’activité reste encore modeste avec 5000 porcs par semaine (environ 250 000 porcs par an). A l’horizon de trois ans, l’entreprise souhaiterait abattre 20% du total national, soit environ 4 millions de porcs.
Source : IFIP d’apres Maskinbladet

Projet d’extension d’engraissement de porcs en Saxe-Anhalt (05 Septembre 2008)

Dans le land allemand de Saxe-Anhalt, des demandes pour 160 000 places d’engraissement ont été déposées, réparties sur 6 sites de production ayant de 10 000 à 50 000 places à l’engrais. Ceci représente une croissance de 16% par rapport au cheptel présent actuellement. La croissance de la production s’inscrit dans le projet d’extension de l’abattoir de Weißenfels (appartenant à Toennies Fleisch) de 12 000 à 20 000 porcs par jour. L’organisation de protection de la nature et de l’environnement, BUND (Bundes für Umwelt und Naturschutz Deutschland), s’oppose aux projets.
Source : IFIP d’apres Top Agrar

Pages