Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

États-Unis : JBS se retire de la reprise de National Beef Packing Co (05 Février 2009)

L’entreprise brésilienne JBS ne souhaite plus reprendre National Beef Packing Co, le quatrième abatteur américain de bovins. Les procédures en cours avec les autorités de la concurrence sont dans l’impasse. Déjà en 2007 et 2008, JBS avait acheté le groupe Swift & Co, puis la division bovine de Smithfield Foods. La reprise de National Beef Packing Co. aurait conduit au plus important opérateur de bovins aux Etats-Unis (36 % du secteur), avec dans quelques États une position monopolistique. Tyson Foods conservera donc la première place, suivi par Cargill Meat Solutons.
Source : IFIP d’après nwaonline.net

Russie : Maksimovsky est opérationnel (01 Février 2009)

Dans la République de Bashkortostan, à Ufa, un élevage de multiplication de 2 000 truies (de génétique danoise) est en cours de peuplement. Les verrats sont importés de France. Plusieurs anciens bâtiments ont été rénovés. L’usine d’aliment est située à Osinovka. Au total, la production sera de 44 000 porcelets et de 3 500 tonnes de viande de porc. Les produits seront essentiellement distribués dans la région. Les investissements s’élèvent à 727 millions de roubles, dont 214 millions provenant de fonds propres. De plus, un centre de formation doit encore être construit. Le complexe s’inscrit dans le programme national de développement de l’agriculture.
Source : IFIP d’après MeatRussia

Union européenne : baisse significative des abattages à l’Est (01 Février 2009)

En 2008, l’Union européenne a abattu 254,3 millions de porcs au total* (- 1 % par rapport à 2007). L’activité des abattoirs de l’UE à quinze s’est stabilisée à 212,8 millions de têtes tandis que les abattages de porcs des dix nouveaux États Membres (élargissement 2004) ont reculé de 10 % pour tomber à 34,95 millions de têtes. Ces pays représentent 14 % des abattages de l’UE à vingt-sept, dont la Pologne réalise plus de 62 %. La Roumanie et la Bulgarie (élargissement 2007) ont abattu 6,5 millions de porcs, en baisse de 1 % par rapport à 2007. * données provisoires en novembre et décembre 2008.
Source : IFIP d’après les données de la Commission

Pays-Bas : les abattages de porcs en 2008 (01 Février 2009)

Les abattages de porcs néerlandais ont totalisé 14,4 millions de têtes en 2008, en hausse de 1 % par rapport à 2007. La part de Vion a diminué de 60 % à 57 % (8,2 millions de porcs aux Pays-Bas en 2008), tandis que Van Rooi Meat passe de 5 % à 8 % (1,15 million de porcs en 2008). Compaxo et Hilckmann ont maintenu leur part des abattages, respectivement de 9 % et 8 %. L’abattoir Westfort a abattu 7 % des porcs, dépassant tout juste le million de têtes. L’activité de Gosschalk était de 574 500 porcs, en baisse de 1 %, soit 4 % des abattages néerlandais en 2008.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

La Russie suspend neuf établissements américains (01 Février 2009)

Fin janvier, la Russie a suspendu les importations de viande de porc provenant de neuf établissements des États-Unis : deux abattoirs de Smithfield Foods et trois abattoirs de Cargill Meat Solutions, ainsi que quatre sites de stockage frigorifique et de distribution. Selon le ministère de l’Agriculture, ce sont des erreurs de remplissage des certificats d'exportation qui ont entrainé la suspension. En 2008, les États-Unis ont expédié 9 % du total de produits de viande de porc vers la Russie.
Source : IFIP d’après Porkmag

Tulip restructure au Royaume-Uni (21 Janvier 2009)

Pour renforcer sa compétitivité au Royaume-Uni, Tulip Ltd, filiale de Danish Crown au Danemark, poursuit sa restructuration. Après la reprise de l’outil d’abattage/découpe et transformation Geo Adams & Sons, l’entreprise prévoit maintenant de fermer les activités de transformation à Thethfort et à Bromborough, ainsi que celle d’abattage à Linton (la découpe et la fabrication de saucisses ainsi que l’emballage et le conditionnement sont maintenus). Les activités seront transférées vers les sites de Bodmin, Boston et l’abattoir de Spalding. Les négociations avec le personnel sont en cours.
Source : IFIP d’après Danish Crown

Vion restructure au Royaume-Uni (21 Janvier 2009)

Après la reprise de Grampian Country Foods, Vion s’engage dans une vaste restructuration des sites de Haverhill et de Malton. Dans un premier temps, le groupe licencie respectivement 470 et 200 employés. Mais, la réorganisation pourrait conduire à la création de nouveaux emplois afin de spécialiser davantage les outils. Le site de Malton se spécialise à l’abattage, et la transformation de produits cuits sera transférée vers le site de Haverhill qui n’aura plus d’activité d’abattage.
Source : IFIP d’après Meat and Meal

Chine : actions en cas de baisse du prix du porc (20 Janvier 2009)

Le gouvernement chinois s'efforce de prévenir une baisse du prix du porc afin de protéger les intérêts des producteurs et de stabiliser la production. Les indicateurs de mesure sont prédéfinis : rapport de prix entre l’aliment et celui du porc, les abattages de coches et les inventaires mensuels de truies. Selon le niveau de la baisse de prix à la production, le gouvernement publiera des avertissements sur la baisse de prix, procèdera à un programme de stockage, distribuera des aides aux producteurs et régulera les exportations et les importations.
Source : IFIP d’après PigProgress

Danemark : TiCan reprend ses exportations vers la Russie (20 Janvier 2009)

Après plusieurs semaines d’absence, l’abatteur danois TiCan et quelques outils de Danish Crown ont reçu l’autorisation de reprendre les exportations vers la Russie. Ce pays avait suspendu ses échanges, en raison de concentrations d’antibiotiques trop importantes détectées dans les produits exportés. Jutland Meat et d’autres outils de Danish Crown sont toujours concernés par l’interdiction.
Source : IFIP d’après Danish Crown

Allemagne : Toennies arrête l’abattage de porcs biologiques (10 Janvier 2009)

Toennies arrête d’abattre les porcs biologiques à partir de février prochain. La chaîne d’abattage a été mise en place en 2007, mais l’offre est trop faible pour maintenir l’activité. Dorénavant, Toennies s’approvisionne en pièces à l’abattoir Kurhessische Fleischwaren à Fulda.
Source : IFIP d’après ZMP

Allemagne : Vogler reprend Vosding (10 Janvier 2009)

Au 1er janvier 2009, l’abatteur de porcs allemand Vogler, basé à Luckau en Basse-Saxe, a repris l’abattoir Vosding à Legden, en Rhénanie du Nord-Westphalie. En juillet 2008, Vogler avait déjà repris l’abattoir de Vosding à Laatzen (Basse-Saxe). Le groupe projette d’abattre 2 millions de porcs en 2009. La découpe est concentrée à Luckau. Deux usines d’emballage et conditionnement sont situées à Dolgow (Basse-Saxe) et à Salzwedel (Saxe-Anhalt). Dans l’outil de Clenze (en Basse-Saxe), Vogler prépare du bacon pour le marché britannique. Vogler exporte environ un tiers de ses produits.
Source : IFIP d’après Top Agrar

Danish Crown : davantage de découpe en Allemagne (10 Janvier 2009)

Afin de réduire ses coûts, Danish Crown va développer la découpe dans ses établissements en Allemagne, à Oldenburg et à Boizenburg où la main d’œuvre est meilleur marché. L’abattoir de Skaerbaek, au sud du Danemark, fournira les carcasses.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

Allemagne : Vion modernise l’abattoir de Vilshofen (10 Janvier 2009)

Dans le sud de l’Allemagne, à Vilshofen, Vion Food Group va investir 5 millions d’euros dans son abattoir de porc. Après travaux, l’activité d’abattage passera de 15 000 porcs à 18 000 porcs par semaine. Les capacités frigorifiques seront doublées. La logistique d’approvisionnement des animaux et le tunnel de lavage des camions seront également modernisés.
Source : IFIP d’après Top Agrar et Pig Progress

Corée du Sud : l’étiquetage de viande de porc obligatoire en 2009 (10 Janvier 2009)

À partir de 2009, l’étiquetage de l’origine de la viande de porc et de poulet est rendu obligatoire par le ministère coréen de l’alimentation et de l’agriculture. La mesure s’applique déjà pour le riz et la viande bovine. Les commerces de viande, les transformateurs et les restaurateurs sont tenus d’identifier le lieu d’origine des matières premières. Selon la surface des restaurants, les tolérances de mise en place sont de 3 à 6 mois. Un étiquetage falsifié sera sévèrement sanctionné : d’une forte amende à trois ans de prison. Les fournisseurs sont tenus de fournir les spécifications de traçabilité nécessaire.
Source : IFIP d’après Pig Progress

Allemagne : excédentaire et premier exportateur européen (10 Janvier 2009)

Simultanément à la croissance de la production de ces dernières années, le commerce international allemand s’est intensifié, à la fois pour les importations et les exportations. En 2008, le pays est devenu le premier exportateur européen avec plus de 1 900 tonnes. Le volume disponible pour la consommation était à la baisse l’an dernier. Le bilan d’approvisionnement est devenu excédentaire de 5 %.
Source : IFIP d’après ZMP

Pays-Bas : la castration sous anesthésie est maintenant obligatoire (09 Janvier 2009)

Depuis le 1er janvier, les abattoirs néerlandais imposent aux producteurs fournisseurs de castrer les porcs sous anesthésie, que ce soit pour le marché national ou pour l’exportation. La distribution nationale est à l’origine de cette exigence.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

Pays-Bas : indemnes de la maladie d’Aujezsky (09 Janvier 2009)

Aux Pays-Bas, le statut « officiellement indemne de la maladie d’Aujezsky » (absence de la maladie sans vaccination) est confirmé. À partir de janvier 2009, les porcelets et les porcs charcutiers peuvent être exportés vers toutes les destinations, sans effectuer en préalable une analyse sanguine coûteuse.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

Campofrio Food Group envisage de suspendre ses investissements en Roumanie (09 Janvier 2009)

En 2008, Campofrio Food Group, dont les actionnaires principaux sont Smithfield Foods (37%) et Oaktree Capital (24%), a investi 100 millions d’euros en Roumanie pour restructurer et rénover les outils d’abattage et de production porcine. Par la suite, pour la période de 2009 à 2012, un montant de 900 millions d’euros a été budgété. Mais face à la forte réduction des effectifs porcins en Roumanie et sous la pression de la crise porcine et de la crise financière mondiale, la suspension voire l’annulation des investissements est envisagée.
Source : IFIP d’après Boerderij

Produits transformés danois acceptés en Chine (09 Janvier 2009)

Les autorités chinoises ont signé un protocole avec le ministère danois permettant d’approvisionner le marché chinois en produits transformés à base de porc. Jusqu’à présent, les entreprises danoises n’étaient autorisées à exporter que de la viande fraîche vers la Chine, le plus souvent des coproduits tels que les queues, pieds et oreilles de porc. Le commerce peut démarrer.
Source : IFIP d’après ThePigSite

Pologne : Sokołów reprend l’export vers la Russie (09 Janvier 2009)

À partir de février 2009, les entreprises d’abattage/découpe Marian Pierzchala à Sokołów et Oddział Meat “Jaroslaw”, appartenant tous deux au Saturn Nordic Holding AB, joint venture entre Danish Crown (Danemark) et HK Ruokatalo (Finlande), ont reçu des certificats pour reprendre l'exportation de viande vers la Russie. Les tensions politiques entre la Pologne et la Russie avaient mis fin à ces flux.
Source : IFIP d’après Portalspozywczy

Mexique : la production porcine en difficulté (09 Janvier 2009)

La forte hausse du coût de l'aliment, dont le prix aurait quadruplé entre 2007 et 2008, et la concurrence des produits venant des États-Unis et du Canada dans le cadre de l'ALENA, ont fait chuter, en 2008, la production porcine mexicaine de 25% en un an.
Source : IFIP d’après Eurocarne Digital

Auchan souhaite accentuer son déploiement en Roumanie (09 Janvier 2009)

Auchan nourrit de fortes ambitions quant à son essor en Roumanie dans les mois à venir. Suite à l’acquisition récente de 51% des titres, le groupe de distribution contrôle désormais la totalité de MGV Distri-Hiper, structure créée dans le but de développer son activité en Roumanie en partenariat avec des investisseurs locaux. Depuis 2006, Auchan a ouvert six hypermarchés dans le pays. Autre enseigne française présente, Carrefour qui dispose déjà de vingt-deux hypermarchés et dix-neuf supermarchés.
Source : LSA

Pologne : hausse du prix des porcelets (09 Janvier 2009)

Avec la dévaluation de la monnaie nationale, le Zloty, l’importation de porcelets, provenant surtout des Pays-Bas et du Danemark, est devenue plus chère. La demande nationale augmente suite à la forte diminution des effectifs de truies de ces derniers mois (- 19 % en novembre dernier en un an) et de meilleures perspectives de marché du porc pour les mois à venir. En conséquence, le prix du porcelet est en hausse en Pologne, redonnant une meilleure rentabilité au naissage.
Source : IFIP

L’embargo européen sur les importations de bœuf aux hormones touche aussi les exportations de viande et de produits de porc (08 Janvier 2009)

Depuis 1988, l’Union européenne interdit l’importation de viande bovine aux hormones. En 1999, malgré une contestation à l’OMC, les États-Unis ont obtenu l’autorisation d’imposer des droits de douane sur certains produits de l’UE (liste soumise à l’OMC). En 2003, l’UE a reformulé la demande d’interdiction de manière à être conforme aux exigences de l’OMC et ont en même temps dénoncé l’application de nouveaux tarifs par les Etats-Unis. Mais dans un rapport publié en octobre 2008, l’OMC a rejeté la contestation de l’Union européenne et a confirmé aux États-Unis qu’ils étaient en droit d’imposer des mesures commerciales sur les produits de l’UE. Ainsi, le 14 janvier 2009, le « United States Trade Representative (USTR) » a ordonné de procéder à une augmentation des tarifs. Parmi une liste de produits agricoles, les Etats-Unis taxent de 100% certains produits de viande de porc à partir du 23 mars 2009. Selon autorisation de l’OMC obtenue en 1999, les Etats-Unis peuvent taxer les produits de l’UE à hauteur de 116,8 millions dollars. Les exportations de l’UE vers les Etats-Unis concernent essentiellement des produits pour le barbecue tels que les travers de porc et côtes (spare-ribs). Le Danemark est le principal exportateur de l’UE, mais il n’est pas touché par la restriction. Sur la base des exportations de l’UE réalisées en 2007, les produits concernés par les droits de douane totalisent moins de 1 000 tonnes pour une valeur estimée de 2,5 millions d’euros.
Source : IFIP

Chili : retour des exportations en Asie (08 Janvier 2009)

Depuis août 2008, plusieurs débouchés asiatiques avaient suspendu leurs importations de viande de porc provenant du Chili, suite à une contamination de la viande à la dioxine. Depuis janvier, les marchés coréens et japonais se sont rouverts aux produits chiliens.
Source : IFIP d’après Pig progress

République tchèque : nouvelle baisse des effectifs (08 Janvier 2009)

En décembre dernier, les effectifs porcins de la République tchèque étaient en baisse de 20 % par rapport à décembre 2007. Le pays compte désormais 2,1 millions de porcs. Depuis l’entrée dans l’UE, le cheptel a ainsi reculé de plus d’un tiers. La chute du nombre de reproducteurs, 212 000 têtes en décembre 2008, se poursuit : - 2 % en un an.
Source : IFIP d’après CSU

Pays-Bas : alliance probable dans la distribution (08 Janvier 2009)

L’enseigne néerlandaise Super de Boer dont Casino a pris le contrôle début 2008 (avec 57 % du capital), pourrait s’allier ou fusionner avec le groupe Schuitema (supermarchés C1000). Ils disposeraient ainsi de 25 % de parts du marché néerlandais de la distribution de détail.
Source : IFIP d’après LSA

Pays-Bas : baisse du prix de la terre (08 Janvier 2009)

Aux Pays-Bas, pour la première fois depuis 2004, le prix de l’hectare de la terre agricole était en baisse au quatrième trimestre 2008. Par rapport au troisième trimestre, la valeur a reculé de 6 % pour passer à 37 171 euros par hectare en moyenne. Selon l’utilisation et la région, le prix reste cependant de 13 à 18 % supérieur à celui de l’an dernier à la même période.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

Pays-Bas : coût du lisier en baisse (08 Janvier 2009)

Selon le « DCA markt » (Centre de service des marchés agricoles), le coût d’enlèvement de lisier diminue ces dernières semaines. En 2008, un producteur de porc a payé 26 euros par mètre-cube en moyenne pour l’enlèvement et le transport vers des terres arables. De nouvelles installations de traitement de lisier et l’augmentation de l’exportation déchargent le marché. De plus, les producteurs attendent, espérant une poursuite de la baisse du coût. Actuellement, le prix se situe aux alentours de 23 euros par mètre-cube.
Source : IFIP d’après Agrarisch Dagblad

Canada : Maple Leaf encore une fois confronté à la Listeria (05 Janvier 2009)

Dans des produits à base de viande de l’entreprise Cappola Food Inc., faisant partie du Groupe Maple Leaf, de la bactérie Listeria a été trouvée par le service sanitaire canadien. En 2008, cette bactérie avait été retrouvée dans des produits distribués par Maple Leaf.
Source : IFIP d’après Meat and Meal

Pages