Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Espagne : Val Companys se développe en Aragon (23 Juin 2016)

Le groupe catalan Vall Companys prévoit de doubler l’activité de sa société Cárnicas Cinco Villas, située à Ejea de los Caballeros (Aragon) : 16 000 porcs seraient abattus par jour et 3 millions de carcasses découpées par an. Actuellement, l’usine a une capacité de traitement de 8000 porcs par jour et de découpe de 1,5 million de porcs par an.

Source : Ifip d’après Eurocarne

Chine : Wens continue son expansion (22 Juin 2016)

Le Groupe Wens, un des principaux acteurs de la production porcine chinoise, poursuit sa croissance. A Qujing, dans la province du Yunnan, l’entreprise familiale va construire un complexe porcin destiné à produire 5 millions de porcs chaque année. Une fabrique d’aliment sera construite à proximité du site. Elle aura une capacité de 2 millions de tonnes et fournira également les élevages sous contrat avec la firme.

En avril, l’entreprise avait déjà signé un accord pour produire 3 millions de porcs par an, dans la ville de Honghe, également dans le Yunnan. Le groupe opère dans les secteurs de la volaille, de la fabrication de l’aliment pour le bétail et dans l’abattage.

Source : Source : Ifip d’après Asianagribusiness

Danemark : Danish Crown reprend SPF-Denmark (14 Juin 2016)

La Commission européenne a validé la reprise de SPF-Denmark par Danish Crown, première entreprise d’abattage-découpe et transformation de porc de l’Union européenne. SPF-Denmark commercialise 95% des reproducteurs danois, soit 350 000 têtes. L’entreprise dispose de plusieurs sites de multiplication dans le monde et transporte plus de 15 millions de porcs vivants par an avec son parc de 155 camions.

Source : Ifip d’après SPF-Denmark, The Pig Site

Chine : reventes de maïs (02 Juin 2016)

La Chine a démarré son programme de ventes aux enchères de maïs de la réserve publique (2 millions de tonnes). Le prix de vente a atteint 1498 yuans par tonne (204 euros/t). L’objectif est de réduire un stock très élevé. 

Source : Ifip d’après Agro2b

Brésil : reconnaissance sanitaire (26 Mai 2016)

L’office international des épizooties (OIE) a reconnu le Brésil comme libre de peste porcine classique. Cette décision concerne quatorze états et le district fédéral. Jusqu’à présent, seuls le Rio Grande do Sul et le Santa Catarina bénéficiaient de ce statut. La décision favorisera les exportations sur certains marchés (Japon).

Source : Ifip d’après MAPA

Pays-Bas : ForFarmers en bourse (20 Mai 2016)

ForFarmers, premier groupe européen de l’alimentation animale, va être côté à la bourse Euronext d’Amsterdam. Le groupe néerlandais, émanation des grandes coopératives du pays a vendu 9,1 millions de tonnes d’aliments (aliments composés, coproduits..), en augmentation de 3,8% sur l’année précédente. Aux Pays-Bas, son activité a atteint 4,1 Mt (+4%) mais a été pénalisée par un tassement des aliments porcs (-1,5%). Le secteur « Allemagne et Belgique », voit un tassement des ventes, à 9 Mt, sur fond de baisse du débouché porcin. Le Royaume-Uni représente 3,1 Mt, en expansion grâce de nouvelles acquisitions de sociétés locales.

Source : Ifip d’après ForFarmers, presse professsionnelle.

Italie : le Parme tient bon à l’export (02 Mai 2016)

La production sous l’appellation « Parme » a atteint 8,3 millions de jambons en 2015, en recul de 3,8% sur l’année précédente. Les exportations ont eu toutefois le vent en poupe, avec 2,72 millions de jambons, en hausse annuelle de 3,9%, pour représenter 260 millions d’euros.

Source : Ifip d’après Distribuzione moderna

Espagne : Guissona investit (25 Avril 2016)

En 2015, le groupe agroalimentaire Corporación Alimentaria Guissona (Catalogne) a réalisé un chiffre d’affaires de 1,463 milliard d’euros, avec près de 4 500 salariés. Ses investissements, avec 41,5 millions d’euros (+15% en un an) ont notamment concerné l’abattage-découpe porcin. La société est fortement diversifiée dans la distribution alimentaire et la vente de carburants, toutes deux en développement. La branche « élevage », Agropecuaria de Guissona, S. Coop. Ltda a affiché un chiffre d’affaires de 260 Millions d’euros. Elle a traité 35,6 millions de poulets et dindes et 718 000 porcs charcutiers.

Source : Ifip d’après la Manyana

Argentine : davantage de viande porcine (15 Avril 2016)

En 2016, la production argentine de viandes porcine a poursuivi sa croissance, à 483 000 tonnes (+9,3% en un an). Elle reste toutefois modeste vis-à-vis de la viande de volaille (1,97 Mt) et de viande bovine (2,73 Mt), toutes deux en progression de près de 2%. Ces dernières années, la baisse des disponibilités de viandes bovine a drastiquement réduit les exportations et de la consommation intérieure. Ceci a soutenu l’essor de la production de viandes blanches.

Source : Ifip d’après Oil World

Allemagne : production d’aliments composés en baisse (14 Avril 2016)

En 2015, la production d’aliments composés « toutes espèces » a reculé de 600 000 tonne, à 24,3 millions de tonnes soit un recul de 2,4% par rapport à l’année précédente. Les fabrications d’aliments porcs ont été moins affectées, en recul de 100 000 tonnes (-1%), à 9,6 millions de tonnes. Selon l’association des fabricants d’aliments, les difficultés de l’élevage et les évolutions structurelles devraient peser en 2016 sur les fabrications, surtout au sud et à l’est du pays.

Source : Ifip d’après Top Agrar

Brésil : Brasil foods investit dans l’élevage (12 Avril 2016)

BRF (Brasil Foods) a annoncé l’achat de la société productrice de porcs Globosuinos, un des leaders de l’élevage de porc au Brésil, basé à Toledo (Paraná). La société détient une exploitation de naissage de 7 500 truies. L’opération devra être agrée par l’autorité de la concurrence.

Source : Ifip d’après Canalrural

Etats-Unis : Cargill dope les abattages de JBS (25 Mars 2016)

En 2015, la branche « JBS porc USA » du groupe brésilien a abattu 15,6 millions de porcs, une progression d’un quart sur l’année précédente. Ce résultat prend en compte l’intégration, à partir du 1er novembre, de la branche porcine de Cargill.

Source : Ifip d’après le groupe JBS

Canada : production sans ractopamine (24 Mars 2016)

Au Canada, le programme de certification des porcs exempts de ractopamine, dirigé par l’industrie, a conduit à une forte réduction de son utilisation. Les abattoirs sous inspection fédérale n’abattraient plus de porcs ayant reçu de la ractopamine dans leur alimentation.

Les grands abattoirs visent plusieurs destinations à l’exportation comme la Chine, la Russie (après la suppression de l’embargo), et à terme l’Union européenne.

Source : Ifip d’après EchoPorc

Brésil : JBS Foods accroît ses abattages (23 Mars 2016)

La filiale « porcs, volailles et produits transformés » du groupe JBS a abattu 4,921 millions de porcs au Brésil en 2015, une augmentation de 10,9% par rapport à 2014. Conséquence des nombreux rachats d’entreprises avicoles, la performance du secteur « volailles » est encore plus nette avec une progression de 37,1% en un an (1,3 milliards de têtes).

Source : Ifip d’après le groupe JBS

Etats-Unis : Prestage Farms va construire un abattoir (22 Mars 2016)

L’intégrateur de porcs Prestage farms s’engage à l’aval de la filière porcine et projette de construire un abattoir à Mason City, dans l’Iowa. L’abattoir sera dimensionné pour abattre 10 000 porcs en une équipe. Environ 1000 emplois seront créés.

Selon Successful Farming, l’entreprise familiale, originaire de la Caroline du Nord, détient 170 000 truies en 2015. Prestage estime indispensable de maîtriser l’industrie de la viande afin de protéger son activité de production.

L’abattoir devrait démarrer courant 2018.

Source : Ifip d’après Meatingplace

Espagne : l’export tire la croissance chez El Pozo (17 Mars 2016)

En 2015, l’entreprise de transformation des viandes porcines de Murcie (4000 salariés), El Pozo Alimentacion, a vendu pour 965,3 millions d’euros, un montant en hausse de 2,5% par rapport à l’année précédente. Elle doit cette croissance au débouché à l’export, en augmentation de 27,8%, qui atteint 145 millions d’euros.

Source : Ifip d’après Eurocarne

Russie : boulimie de tourteau de soja (09 Mars 2016)

Embargo de la Russie sur le soja des Etats-Unis ! En fait, la Russie fait peu appel à l’Amérique du nord. Néanmoins, elle accroît fortement sa consommation de tourteau de soja suite à l’essor des productions animales, surtout de volailles : +9 % en 2014 par rapport à l’année précédente, +26 % en deux ans,  pour atteindre 2,71 Mt. Le challenger du soja est le tourteau de tournesol, en hausse de 14% depuis 2012 (2,31 % Mt). Corollaire du dynamisme de la demande, les exportations de tourteaux plongent en soja comme en tournesol, un produit fortement vendu à l’extérieur (1,44 Mt).
 

Source : Ifip d’après données Oil world

Chili : le poulet talonne le porc à l’export (01 Mars 2016)

Les exportations chiliennes de viandes porcines ont atteint 134 000 tonnes en 2015, en hausse de 10% sur l’année précédente (+30% vers la Corée du sud et la Chine, +8% vers la Russie). Les ventes de viandes de volailles à l’extérieur ont augmenté fortement (+22%), à près de 118 000 tonnes.
 

Source : Ifip d’après données ODEPA

Espagne : le porc tire la production de viandes (29 Février 2016)

En 2015, la production de viandes s’est accrue de 5,8% par rapport à l’année précédente sous l’impulsion de la production porcine (+7,6%). Avec 3,9 Mt, le porc domine largement la production de viandes (63% du total) devant la volaille, stable l’an dernier (23% des volumes). La hausse de la production porcine a été notable en Catalogne (42% de l’ensemble national ; +4,3% en un an). Mais, l’essor est phénoménal en Aragon, deuxième région porcine (+33,7% sur 2014).

 

Source : Ifip d’après Ministère de l’agriculture.

Pays-Bas : Hilckmann ferme l’abattoir de Nijmegen (26 Février 2016)

Aux Pays–Bas, l’abattoir de Nijmegen, exploité par le découpeur/grossiste de viande Hilckmann va immédiatement arrêter son activité. Selon la direction, la principale raison est l’absence d’accès au marché chinois. De plus, le financement du projet de la construction d’un nouvel abattoir n’a pas abouti. Environ 350 personnes perdent leur emploi.

L’abattoir avait une activité de 25 000 porcs et de 1200 bovins par semaine.

Source : Ifip d’après NRC

Brésil : le Mato Grosso met les bouchées doubles (24 Février 2016)

Selon les estimations de l’association des abatteurs et exportateurs de porcs, l’ABPA, le Brésil a augmenté en 2015 de 4,95% sa production de viandes porcines par rapport à l’année précédente, pour atteindre 3,643 millions de tonnes. Le Santa Catarina représente près du quart de la production nationale, en hausse de 5,44%. Les trois suivants – Rio Grande do Sul, Paraná et Minas Gerais ont connu des progressions comprises entre 4 et 6%. Au cinquième rang, le Mato Grosso (Centre-Ouest), grand bassin producteur de maïs et de soja, s’est fait remarquer avec une croissance de12,2% qui porte sa part à 7,3% de l’ensemble brésilien.
 

Source : Ifip d’après données ABPA

Espagne : Nutreco Iberia, grand d’Espagne (19 Février 2016)

Nutreco Iberia (Groupe Nutreco) a produit 2,85 Mt d’aliments composés en 2015 (+5% sur l’année précédente) en Espagne et au Portugal dans sa division Nanta. Son activité de production porcine Inga Food, deuxième intégrateur du pays, a vendu 1,5 million de porcs en 2015. L’entreprise a aussi commercialisé 140 000 porcs ibériques. Sada, la branche « volailles » du groupe, a produit 138 millions de poulets, soit 26% du marché national.

Source : Ifip d’après Agronegocios

Mexique : Granjas Carroll se développe dans l’abattage-découpe (18 Février 2016)

L’entreprise mexicaine d’élevage Granjas Carroll (contrôlé par WH Group) produit 1,25 million de porcs par an. Elle prévoit d’investir 6,68 millions d’euros dans un site d’abattage-découpe sous agrément fédéral dans l’état de Puebla. Le site permettrait de découper 900 000 porcs par an.

Source : Ifip d’après Porcicultura

Brésil : Aurora en croissance (17 Février 2016)

L’union de coopératives Cooperativa Central Aurora Alimentos a augmenté de 8,6% ses abattages de porcs par rapport à l’année précédente, traitant 4,5 millions de têtes. Ses abattages de poulets ont augmenté du même score (+8,3% en un an), à 233,2 millions de têtes.

Source : Ifip d’après entreprise

Allemagne : Aldi passera à 100% mâles entiers en 2017 (16 Février 2016)

Les chaînes de distribution allemandes, Aldi Nord et Aldi Sud, arrêteront de vendre de la viande de porc de mâles castrés à partir de 2017. Leur fournisseur principal, l’abatteur allemand Toennies Fleisch, envisage ainsi de doubler sa production de mâles entiers. Cependant, pour assurer la valorisation optimale, Toennies introduit de nouvelles exigences aux producteurs, portant sur le pourcentage de maigre des poitrines et le poids des longes et des jambons. Selon ISN, les contraintes conduisent à une diminution du prix par porc de 6 à 10 euros.

Source : Ifip d’après fleischwirtschaft.de

Vietnam : les Danois construisent des fermes (28 Janvier 2016)

Une collaboration de six entreprises danoises, regroupées sous le nom Danish Farm Concept, vient de signer des contrats avec des investisseurs vietnamiens et philippins. Danish Farm Concept propose de réaliser des projets « clé en main » de complexes porcins : conception des bâtiments, mise à disposition de la génétique et de l’alimentation,  gestion sanitaire et conduite d’élevage. Danish Farm Concept formera aussi le personnel.

Source : Ifip d’après Asian Agribusiness

Chine : vers la fin du prix de soutien du maïs (27 Janvier 2016)

En Chine, un officiel de haut niveau des affaires agricoles vient d’annoncer une réforme historique : le prix du maïs ne serait plus soutenu par les autorités du pays mais déterminé par le marché. En octobre dernier, le prix d’achat public aux agriculteurs en 2015/2016 avait été réduit de 10%. L’objectif est de réduire les stocks qui atteignent des niveaux considérables et de limiter les importations de céréales fourragères (en forte croissance en 2015/2016 pour l’orge et le sorgho). La date d’entrée en vigueur de la réforme est encore incertaine.

Source : Ifip d’après Reuters

Monde : duel Chine Etats-Unis pour les aliments composés (26 Janvier 2016)

Le classement des entreprises mondiales d’aliments composés selon le volume de leur production place loin en tête l’américain Cargill, avec 19,5 Mt. Le chinois New Hope Liuhe vient au second rang avec 15,7 Mt. Parmi les 7 entreprises fabriquant plus de 10 Mt, on compte deux autres chinois (CPP China et Wen’s Food Group), deux entreprises des Etats-Unis (Purina Animal Nutrition et Tyson Foods) et le brésilien BRF.

Source : Ifip d’après données Alltech

Ukraine : baisse de la production animale en 2015 (22 Janvier 2016)

En Ukraine, la production de viande était de 3,28 millions de tonnes en poids vif en 2015, une diminution de 1,4% par rapport à 2014. Le cheptel porc s’établit à 7,1 millions de têtes, en baisse de 3,5% en un an.

Source : Ifip d’après farmer.pl

Pays-Bas : Westfort démarre son nouvel abattoir (12 Janvier 2016)

L’entreprise d’abattage de porcs Westfort, l’un des principaux opérateurs aux Pays-Bas, vient de démarrer son nouvel abattoir à IJsselstein. Sa capacité est de 35 000 porcs par semaine. L’outil remplace l’ancien abattoir de Gorinchem.

Le constructeur, MPS, décrit l’abattoir comme étant l’un des plus modernes au monde : les innovations se concentrent sur la protection des animaux, la durabilité et l'automatisation.

Source : Ifip d’après varkens.nl

Pages