Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Brésil : abattages en hausse (04 Août 2016)

Selon les données du Ministère de l’Agriculture sur les abattoirs suivies en inspection fédérale (90% de l’activité nationale, abattoirs pouvant être habilités à l’export), le nombre de porcs abattus a augmenté de 7,3% au premier semestre 2016 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant 17,7 millions de porcs. Ceci traduit une production sensiblement supérieure à celle des estimations antérieures. Si les exportations ont connu un essor, la production a pesé sur les prix, dans un contexte de flambée du cours du maïs.

Source : Ifip d’après Coser

Chili : la Chine, deuxième destination (03 Août 2016)

Au premier semestre 2016, la Chine a ravi à la Corée du sud la place de deuxième client du Chili pour la viande porcine. En 2015, la Corée du sud était le principal client avec 27% des ventes en valeur, suivie du Japon (22%) et de la Chine (16%). L’interdiction de la ractopamine dans le pays sud-américain lui ouvre les portes de la Chine, selon l’association des producteurs de porcs (Asprocer).

Source : Ifip d’après Economia y Negocios

Espagne : cap sur le Mexique (02 Août 2016)

L’Espagne et le Mexique ont signé un accord prévoyant l’accès au marché mexicain pour douze entreprises de viandes porcines espagnoles. Les premières expéditions pourraient intervenir ces prochains mois. Le volume attendu est de près de 100 000 tonnes de viandes par an.

Source : Susonline

Etats-Unis : Feu vert à la fusion pour Ahold et Delhaize (01 Août 2016)

Les chaînes de supermarchés Ahold (Pays-Bas) et Delhaize (Belgique) peuvent poursuivre leur processus de fusion. L'autorité de la concurrence américaine FTC a approuvé la fusion à condition qu’elles vendent 81 magasins aux États-Unis. Les chaînes ont annoncé la vente de 86 magasins aux États-Unis, à sept acheteurs différents.

Les actionnaires des deux sociétés et l'autorité belge de la concurrence ont déjà accepté la fusion. Les entreprises continueront sous les noms d’Ahold et de Delhaize. Le nouveau groupe compte 375 000 employés et près de 6 500 magasins en Europe et aux États-Unis.

Source : Ifip d’après Financieel Dagblad

Brésil : un pas de plus vers la Corée (29 Juillet 2016)

L’organisme de contrôle sanitaire coréen vient d’accorder à Santa Catarina le feu vert pour exporter de la viande porcine, prenant acte du statut favorable de cet état vis-à-vis de la peste porcine et de la fiève aphteuse. Le processus administratif pour l’autorisation des viandes brésiliennes est entré dans sa phase finale : il reste à concrétiser l’inspection des établissements de production de viandes, la négociation commerciale et un accord final entre les deux états. L’association des abatteurs (Sindicarnes) table sur volume de 30 000 tonnes par an vers le pays du matin calme.

Source : Ifip d'après JornalGazetalife

Mexique : démarrage de l’export vers la Chine (28 Juillet 2016)

Norson a réalisé sa première expédition de viande porcine vers la Chine (22 tonnes). C’est la première exportation de viande porcine du Mexique vers ce pays. Au Mexique, une tonne de viande porcine sur quatre est produite par le groupe Norson, filiale à 50% du géant chinois WH-group, également propriétaire du groupe Smithfield.

Source : Ifip d'après Porcicultura

Union européenne : production d’aliments en petite forme (27 Juillet 2016)

Selon les prévisions de la fédération européenne d’aliments composés (FEFAC), la production européenne d’aliments composés « toutes espèces » reculerait en 2016 de 0,7% par rapport à l’année dernière. Les fabrications pour les porcs perdraient 1,5% tandis que celles destinées aux volailles afficheraient un petit « +0,5% ». En 2015, la production d’aliments porcins de l’UE 28 (hormis la Grèce, le Luxembourg et Malte) a atteint 50,1 Mt (+0,6%). Premier producteur pour cette espèce avec 9,9 millions de tonnes, l’Espagne, en croissance de 3,2%, a nettement distancé l’Allemagne (9,6 Mt, -1.4% en un an).

Source : Ifip d'après FEFAC

Espagne : fortes récoltes de blé et d’orge (26 Juillet 2016)

Le climat a souri cette année aux récoltes espagnoles de céréales d’hiver : la sole a progressé de 1,3% sur l’an dernier mais les volumes sont en hausse de 24,4%. La production de blé tendre atteindrait 6,3 Mt (+16,8 % sur l’an passé), après 5,6 Mt et 5,4 Mt en 2014 et 2015. L’orge sera abondante, à 8,6 Mt, en hausse de 35% sur 2015 (6,9 Mt et 6,4 Mt en 2014 et 2015 respectivement).

 

Source : Ifip d'après Magrama

Allemagne : Tönnies face à la faillite de KTG Agrar (25 Juillet 2016)

Le groupe de transformation des viandes Tönnies Fleisch doit remettre de l’ordre dans sa filiale de production de céréales en Roumanie Agro Iulia qui connaît de graves difficultés financières. Tönnies détient 60% des parts de cette société, aux côtés de KTG Agrar. Or, KTG AGRAR, entreprise allemande leader de production agricole (céréales, biogaz…) et en faillite. Depuis 2007, Tönnies est également associé à KTG Agrar en Russie, dans Sojuz Group (céréaliculture, production porcine). En 2015, il a racheté des parts de cette société à son partenaire, passant à 82.5% du capital de Sojuz.

 

Source : Ifip d'après Top Agrar

Canada : accord de libre-échange avec l’Ukraine (22 Juillet 2016)

Les gouvernements du Canada et de l’Ukraine ont le 11 juillet signé un accord de libre-échange entre les deux pays, le CUFTA. Ce dernier doit désormais être ratifié par les parlements nationaux. Les exportateurs canadiens de viande porcine bénéficieront d’un accès libre pour la viande réfrigérée et de contingents à droits zéro pour les viandes congelées et abats qui passeront de 10 000 tonnes à 20 000 tonnes en 7 ans.

Source : Ifip d'après Gouvernement du Canada

Brésil : JBS bute sur la sécurité (21 Juillet 2016)

Suite à des infractions à la sécurité au travail et à la mise en danger des salariés, les autorités brésiliennes ont mis à l’arrêt une partie des ateliers l’abattoir de porc de Seara Alimentos du groupe JBS, situé à Federico Wesfalen (Rio Grande do Sul). L’entreprise n’avait pas pris les mesures nécessaires suite aux infractions constatées lors de récentes inspections.

Source : Ifip d'après Porkworld

Pays-Bas : De Heus poursuit ses acquisitions (19 Juillet 2016)

Le groupe néerlandais d’alimentation animale Royal De Heus va faire l’acquisition de son compatriote Coop Mengvoeders (115 000 tonnes d’aliment par an). En 2015, De Heus avait repris une des principales entreprises espagnoles d’aliment du bétail, Nuter. Le groupe réalisait en 2014 une production mondiale d’aliments composés de 4,6 Mt. Implanté notamment en Pologne, Russie et au Vietnam, il est associé en Chine à une importante entreprise locale, Wellhope Agri-Tech.

Source : Ifip d’après De Heus

Brésil : Frimesa se dote d’un nouvel abattoir (18 Juillet 2016)

L’Union de coopératives Frimesa reprend en location l’outil d’abattage de la société Radar. Ce dernier est en cours d’achèvement, à l’extrême ouest du Paraná. Le site visait une production de 800 porcs par jour. Par ailleurs, Frimesa a pour projet la construction d’un grand abattoir, d’une capacité de 15 000 porcs par jour.

Source : Ifip d’après Copagril

Pays-Bas : Agrifirm se renforce en Pologne (15 Juillet 2016)

Le groupe néerlandais Agrifirm mets la main sur le fabricant d’aliment polonais Paszmark (50 000 tonnes d’aliments), situé dans un bassin de production de porcs et volailles. Déjà présent en Pologne, Agrifirm est aussi implanté en Belgique, en Allemagne et en Hongrie. Il a produit 4,3 Mt d’aliments composés en 2015 pour un chiffre d’affaire toutes activités (aliment, collecte, agrofourniture) de 2,3 milliards d’euros.

Source : Ifip d’après Agrifirm

Brésil : la crise enraye la production (13 Juillet 2016)

Au premier semestre 2016, le Brésil a exporté 349 000 tonnes de viandes porcines, une hausse de 54,7% sur la même période de l’année précédente. La Russie reste le premier client avec 34,1% du total, suivie par Hong-Kong (24,8%). La Chine décolle avec 11,9%, soit 41 000 tonnes. L’ABPA prévoit une hausse des expéditions de 28% sur l’ensemble de l’année. La crise économique a fortement déprimé la demande intérieure, pesant sur les prix. Surtout, la flambée du maïs a fortement dégradé la situation des producteurs. En conséquence, selon l’ABPA (association des producteurs exportateurs) les volumes de porcs produits en 2016 devraient se situer au niveau de l’année dernière.

Source : Ifip d’après Suinoculturaindustrial.

Espagne : Un projet de construction d’un abattoir de 5 millions de porcs par an en Andalousie (08 Juillet 2016)

La famille Soler, propriétaire de l’abattoir Faccsa-Prolongo (1,2 millions de porcs abattus en 2015) vient d’annoncer vouloir investir 200 millions d’euros pour agrandir ses installations dans une interview accordée au journal SUR. Le journal avance un objectif de 40 000 porcs abattus par jour (soit environ 10 millions par an) en 7 ou 8 étapes.  La capacité d’abattage serait en réalité proche de 5 millions de porcs par an, dans un premier temps.

A moyen ou long terme, la famille Soler souhaite créer des élevages en intégration en Andalousie pour approvisionner l’abattoir. L’essentiel de la production sera destinée au marché asiatique. Le projet comprend la construction d’une ligne ferroviaire pour transporter les conteneurs entre l’usine et le port de Malaga ou d’Algeciras. La famille Soler a sollicité le soutien des politiques pour concrétiser leur projet. Diverses questions techniques doivent également être réglées comme l’approvisionnement en électricité.

Source : Ifip d’après SUR

Mexique : plan de développement pour Carroll (06 Juillet 2016)

Le groupe porcin Granjas Carroll a annoncé un investissement de 550 millions de dollars (493 millions d’euros) pour développer sa production à l’horizon 2021. Il construira une usine d’aliments du bétail, un nouvel abattoir ainsi que 14 élevages, dans la région de Puebla. Carroll compte ainsi doubler sa production au Mexique, pour atteindre 2,6 millions de porcs par an.

Source : Ifip d’après E-consulta

Brésil: Flambée des exportations de grains et de viandes (01 Juillet 2016)

En cumul sur les 5 premiers mois de l’année, le Brésil a exporté 38 Mt de graines de soja et dérivés (+33% en un an). Le maïs s’est distingué avec des sorties de plus de 12 millions de tonnes (+137%). Parmi les viandes, le poulet se détache avec 1,822 Millions de tonnes exportées (+17%), suivi de la viande bovine, à 588 000 (+12%). Les produits porcins se distinguent par une progression de 63%, à 287 000 tonnes, avec une envolée des expéditions vers la Chine. Tous produits agroalimentaires confondues, les ventes à la Chine ont progressé de 26% en valeur vers la Chine ; ce pays a représenté 29% de l’ensemble des exportations brésiliennes.

Source : Ifip d’après MAPA

Espagne : Val Companys se développe en Aragon (23 Juin 2016)

Le groupe catalan Vall Companys prévoit de doubler l’activité de sa société Cárnicas Cinco Villas, située à Ejea de los Caballeros (Aragon) : 16 000 porcs seraient abattus par jour et 3 millions de carcasses découpées par an. Actuellement, l’usine a une capacité de traitement de 8000 porcs par jour et de découpe de 1,5 million de porcs par an.

Source : Ifip d’après Eurocarne

Chine : Wens continue son expansion (22 Juin 2016)

Le Groupe Wens, un des principaux acteurs de la production porcine chinoise, poursuit sa croissance. A Qujing, dans la province du Yunnan, l’entreprise familiale va construire un complexe porcin destiné à produire 5 millions de porcs chaque année. Une fabrique d’aliment sera construite à proximité du site. Elle aura une capacité de 2 millions de tonnes et fournira également les élevages sous contrat avec la firme.

En avril, l’entreprise avait déjà signé un accord pour produire 3 millions de porcs par an, dans la ville de Honghe, également dans le Yunnan. Le groupe opère dans les secteurs de la volaille, de la fabrication de l’aliment pour le bétail et dans l’abattage.

Source : Source : Ifip d’après Asianagribusiness

Danemark : Danish Crown reprend SPF-Denmark (14 Juin 2016)

La Commission européenne a validé la reprise de SPF-Denmark par Danish Crown, première entreprise d’abattage-découpe et transformation de porc de l’Union européenne. SPF-Denmark commercialise 95% des reproducteurs danois, soit 350 000 têtes. L’entreprise dispose de plusieurs sites de multiplication dans le monde et transporte plus de 15 millions de porcs vivants par an avec son parc de 155 camions.

Source : Ifip d’après SPF-Denmark, The Pig Site

Chine : reventes de maïs (02 Juin 2016)

La Chine a démarré son programme de ventes aux enchères de maïs de la réserve publique (2 millions de tonnes). Le prix de vente a atteint 1498 yuans par tonne (204 euros/t). L’objectif est de réduire un stock très élevé. 

Source : Ifip d’après Agro2b

Brésil : reconnaissance sanitaire (26 Mai 2016)

L’office international des épizooties (OIE) a reconnu le Brésil comme libre de peste porcine classique. Cette décision concerne quatorze états et le district fédéral. Jusqu’à présent, seuls le Rio Grande do Sul et le Santa Catarina bénéficiaient de ce statut. La décision favorisera les exportations sur certains marchés (Japon).

Source : Ifip d’après MAPA

Pays-Bas : ForFarmers en bourse (20 Mai 2016)

ForFarmers, premier groupe européen de l’alimentation animale, va être côté à la bourse Euronext d’Amsterdam. Le groupe néerlandais, émanation des grandes coopératives du pays a vendu 9,1 millions de tonnes d’aliments (aliments composés, coproduits..), en augmentation de 3,8% sur l’année précédente. Aux Pays-Bas, son activité a atteint 4,1 Mt (+4%) mais a été pénalisée par un tassement des aliments porcs (-1,5%). Le secteur « Allemagne et Belgique », voit un tassement des ventes, à 9 Mt, sur fond de baisse du débouché porcin. Le Royaume-Uni représente 3,1 Mt, en expansion grâce de nouvelles acquisitions de sociétés locales.

Source : Ifip d’après ForFarmers, presse professsionnelle.

Italie : le Parme tient bon à l’export (02 Mai 2016)

La production sous l’appellation « Parme » a atteint 8,3 millions de jambons en 2015, en recul de 3,8% sur l’année précédente. Les exportations ont eu toutefois le vent en poupe, avec 2,72 millions de jambons, en hausse annuelle de 3,9%, pour représenter 260 millions d’euros.

Source : Ifip d’après Distribuzione moderna

Espagne : Guissona investit (25 Avril 2016)

En 2015, le groupe agroalimentaire Corporación Alimentaria Guissona (Catalogne) a réalisé un chiffre d’affaires de 1,463 milliard d’euros, avec près de 4 500 salariés. Ses investissements, avec 41,5 millions d’euros (+15% en un an) ont notamment concerné l’abattage-découpe porcin. La société est fortement diversifiée dans la distribution alimentaire et la vente de carburants, toutes deux en développement. La branche « élevage », Agropecuaria de Guissona, S. Coop. Ltda a affiché un chiffre d’affaires de 260 Millions d’euros. Elle a traité 35,6 millions de poulets et dindes et 718 000 porcs charcutiers.

Source : Ifip d’après la Manyana

Argentine : davantage de viande porcine (15 Avril 2016)

En 2016, la production argentine de viandes porcine a poursuivi sa croissance, à 483 000 tonnes (+9,3% en un an). Elle reste toutefois modeste vis-à-vis de la viande de volaille (1,97 Mt) et de viande bovine (2,73 Mt), toutes deux en progression de près de 2%. Ces dernières années, la baisse des disponibilités de viandes bovine a drastiquement réduit les exportations et de la consommation intérieure. Ceci a soutenu l’essor de la production de viandes blanches.

Source : Ifip d’après Oil World

Allemagne : production d’aliments composés en baisse (14 Avril 2016)

En 2015, la production d’aliments composés « toutes espèces » a reculé de 600 000 tonne, à 24,3 millions de tonnes soit un recul de 2,4% par rapport à l’année précédente. Les fabrications d’aliments porcs ont été moins affectées, en recul de 100 000 tonnes (-1%), à 9,6 millions de tonnes. Selon l’association des fabricants d’aliments, les difficultés de l’élevage et les évolutions structurelles devraient peser en 2016 sur les fabrications, surtout au sud et à l’est du pays.

Source : Ifip d’après Top Agrar

Brésil : Brasil foods investit dans l’élevage (12 Avril 2016)

BRF (Brasil Foods) a annoncé l’achat de la société productrice de porcs Globosuinos, un des leaders de l’élevage de porc au Brésil, basé à Toledo (Paraná). La société détient une exploitation de naissage de 7 500 truies. L’opération devra être agrée par l’autorité de la concurrence.

Source : Ifip d’après Canalrural

Etats-Unis : Cargill dope les abattages de JBS (25 Mars 2016)

En 2015, la branche « JBS porc USA » du groupe brésilien a abattu 15,6 millions de porcs, une progression d’un quart sur l’année précédente. Ce résultat prend en compte l’intégration, à partir du 1er novembre, de la branche porcine de Cargill.

Source : Ifip d’après le groupe JBS

Pages