Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Pays-Bas : Hilckmann va construire un nouvel abattoir (16 Septembre 2015)

Hilckmann, à Nijmegen, est un des principaux abattoirs de porcs aux Pays-Bas. Après des années de négociation avec les autorités communales et provinciales, un nouvel outil le remplacera et sera construit, dans une zone industrielle de Cuijk/Haps (commune voisine à Nijmegen). L’ouverture est programmée pour 2017. La capacité restera de 25 000 porcs par semaine, dont l’essentiel sera découpé utilisant les techniques les plus modernes. La ville de Nijmegen achète l’ancien site d’abattage pour 25 millions d’euros afin de construire un lotissement.

Source : Ifip d’après De Gelderlander

Vietnam : l’alimentation animale dépendante des importations (15 Septembre 2015)

En 2014/2015, la production vietnamienne de maïs, avec 5,3 Mt est loin d’avoir couvert la consommation nationale (8 Mt, dont 6,7 Mt pour l’alimentation animale). Près de 3,5 millions de tonnes ont dû être importées. C’est la pierre angulaire des matières premières destinées à l’alimentation animale ; le pays a aussi importé 700 000 tonnes de blé fourrager et, en 2014, 638 000 tonnes de drêches de distillerie de maïs (DDGS) en provenance des Etats-Unis.

Source : Ifip d’après USDA

Royaume-Uni : ForFarmers investit (14 Septembre 2015)

Le groupe néerlandais d’alimentation animale, un des premiers de l’UE, va investir sur son site de production d’aliments composés d’Exeter (sud-ouest du Royaume-Uni). Le projet va développer la capacité du complexe de 150 000 tonnes à 300 000 tonnes, en créant une nouvelle unité de fabrication « multi-espèces ». Le projet nécessitera 10 millions de livres sterling (13,7 Millions d’euros) et 18 mois de réalisation.

Source : Ifip d’après Pigworld

Chine : diversifier l’origine des biocarburants (11 Septembre 2015)

En 2015, la production chinoise d’éthanol devrait atteindre 3,078 milliards de litres, soit un volume correspondant à 2,1% des carburants consommés (essences et éthanol). Le maïs et le blé, avec respectivement 3,4 Mt et 1,05 Mt, sont les principales matières premières transformées, un volume réduit par rapport à la récolte de maïs (près de 212 Mt attendues cette année). Mais, pour limiter le recours aux produits alimentaires, le pays s’est orienté vers l’utilisation de racines de manioc (500 000 tonnes), de sorgho doux (plante entière), pour 360 000 tonnes et de rafle de maïs (260 000 tonnes).

Source : Ifip d’après USDA

Allemagne : inflation galopante du prix des terres (10 Septembre 2015)

En 2014, le prix des terres destinées aux grandes cultures a augmenté de 10,5% en moyenne en Allemagne, à 18 099 euros par hectare. Mais les écarts entre les états de la fédération sont criants. La Bavière est en tête avec 41 440 €/ha. Les deux grandes régions d’élevage suivent : 40 049 €/t pour la Rhénanie du Nord – Westphalie (+18% en un an) et 28 856 €/t pour la Basse-Saxe (+15%).

Source : Ifip d’après Office fédéral des statistiques, Top Agrar

Brésil : le Mato Grosso indemne de peste porcine (09 Septembre 2015)

Les autorités brésiliennes viennent de reconnaître le Mato Grosso comme indemne de peste porcine classique. La prochaine étape est la reconnaissance par l’office international des épizooties (OIE). Le Mato Grosso pourrait ainsi accéder aux marchés internationaux. Cet état du centre-ouest est le cinquième producteur de porcs du pays, avec un cheptel de 1,6 million de têtes.

Source : Ifip d’après Suinocultura industrial.

Autriche : baisse des effectifs en cours (08 Septembre 2015)

Au premier juin 2015, le cheptel autrichien compte 2,76 millions de porcs, en baisse de 1,5% par rapport à juin 2014. Le nombre de reproducteurs est en baisse de 2,5% pour s’établir à 240 300 têtes.

 

Source : Ifip d’après TopAgrar

Etats-Unis : exportations en baisse de 5% au premier semestre (07 Septembre 2015)

Au premier semestre 2015, les exportations américaines de produits à base de porc, tous produits confondus, ont atteint 1,17 million de tonnes, en diminution de 5,1% par rapport à la même période de 2014. Les reculs sont sensibles vers plusieurs pays asiatiques, tels que le Japon (-8%), la Chine (-47%) et les Philippines (-28%). Les croissances vers la Corée du Sud (+40%) et Hong Kong (+77%) ne compensent pas l’affaiblissement des autres destinations. Les exportations vers la Russie sont totalement interrompues.

 

Source : Ifip d’après douanes

Pays-Bas : le néerlandais AgroVision reprend le danois AgroSoft (04 Septembre 2015)

Le néerlandais AgroVision, division du Groupe CoMore, vient d’acheter les actions de l’entreprise AgroSoft. AgroVision devient ainsi un des leaders européens des logiciels pour l’élevage de porcs. Une partie des activités des deux entreprises sont complémentaires.

La nouvelle entreprise est présente dans plus de 10 pays et traite avec plus de 25 000 éleveurs de porcs (ou utilisateurs). Elle emploie 130 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros. Elle souhaite développer sa présence dans le monde.

Source : Ifip d’après Deventer Centraal

Argentine : dynamisme de la production porcine (03 Septembre 2015)

La production porcine argentine a augmenté de 6,1% en 2014 par rapport à l’année précédente, pour atteindre 442 000 tonnes. Le développement de la production des dernières années a pris le chemin du marché intérieur : les importations n’ont atteint que 8 900 tonnes, en net recul, alors que les exportations, faibles atteignaient 7 600 tonnes. La consommation annuelle de viande porcine par habitant est encore modeste, à 10,7 kilos.

Source : Ifip d’après Ministère argentin de l’agriculture

Brésil : Des financements pour le projet de Frimesa (02 Septembre 2015)

La banque régionale de développement de l’extrême sud brésilien (BRDE) va s’impliquer fortement dans le projet d’abattoir de Frimesa. Le nouvel outil, situé à Assis Châteaubriand (Paraná), opérationnel en 2019, pourra abattre 15 000 porcs par jour. L’investissement est de 450 millions de réaux (108 millions d’euros). A l’union coopérative Frimesa Cooperativa central sont rattachées une dizaine de coopératives affiliées (productions végétales, dont soja et café, élevage, aliment du bétail). 

Source : Ifip d’après Agencia de noticias do Paraná

Estonie : Peste porcine africaine préoccupante (25 Août 2015)

Durant la première quinzaine d’août, 19 nouveaux foyers de peste porcine africaine ont été détectés en Estonie, dont 16 sur des sangliers et 3 dans des élevages. Plus de 11 000 porcs provenant de ces trois élevages contaminés ont été détruits.

En Pologne, 74 foyers de peste porcine africaine (sangliers et élevages) ont été détectés depuis février 2014.

Source : Ifip d’après portalspozywczy.pl

Brésil : investissements ambitieux chez Coopavel (21 Août 2015)

Coopavel, la coopérative de commercialisation de productions végétales et de produits animaux (abattage et transformation) de l’état du Paraná investit en 2015 dans la production de volailles reproductrices et dans une nouvelle unité de production de porcelets. Ces nouveaux outils doubleront la production de viandes et de volailles et feront passer, à brève échéance, l’activité porcine du niveau actuel de 900 000 porcs par an à 1,5 millions de têtes. La BNDES (Banque nationale du développement économique et social) vient de confirmer son financement à hauteur de 85% de ces investissements en porc et volaille (18 millions d’euros au total).

Source : Ifip d’après BNDES, Jornal do Paraná

Brésil : visa pour la Chine pour le Rio Grande do Sul (20 Août 2015)

L’abatteur-transformateur Alibem (Rio Grande do Sul) vient de démarrer ce mois-ci ses premières expéditions de viandes porcines vers la Chine. Le Brésil a exporté 360 tonnes de viandes porcines au premier semestre 2015 à partir de l’état du Santa Catarina.

Source : Ifip d’après Porkworld

Brésil : visa pour la Chine pour le Rio Grande do Sul (19 Août 2015)

L’abatteur-transformateur Alibem (Rio Grande do Sul) vient de démarrer ce mois-ci ses premières expéditions de viandes porcines vers la Chine. Le Brésil a exporté 360 tonnes de viandes porcines au premier semestre 2015 à partir de l’état du Santa Catarina.

 

Source : Ifip d’après Porkworld

Royaume-Uni : Cranswick investit (14 Août 2015)

Cranswick annonce investir 28 Millions de livres sterling (près de 40 millions d’euros) dans ses usines de transformation de viandes. Ceci vise à répondre à ses débouchés à l’international, notamment aux Etats-Unis. Des investissements concernent aussi la société Benson Park, producteur de transformés de volaille, achetée en 2014. L’entreprise britannique est le leader du secteur, présente dans l’élevage, l’abattage et la transformation. Elle est également fortement présente à l’exportation.

Source : Ifip d’après Foodmanufacture

Allemagne : moins de protéines dans les blés (13 Août 2015)

Sommée d’appliquer la directive « Nitrates », l’Allemagne s’apprête à prendre des mesures pour limiter la fertilisation azotée. Les organisations professionnelles céréalières s’inquiètent de la détérioration de la teneur protéique des blés. Or, l’Allemagne est un important exportateur de blé de meunerie. Elles mettent en avant le cas danois où le taux de protéines des blés a chuté suite aux mesures environnementales.

Source : Ifip d’après Blackseagrain

Chine : stocks de maïs au plus haut (12 Août 2015)

Le stock chinois de maïs en fin de campagne 2014/2015 atteindrait 150 Mt selon le broker Zhaoshang Futures. Ceci pour une récolte estimée à 200 Mt ! Le gouvernement chinois pourrait réduire les prix d’achat aux producteurs, Ces derniers sont très supérieurs au prix à l’importation. La Chine devrait importer 4,5 Mt de mais en 2014/2015, pour une très large part en provenance d’Ukraine.

Source : Ifip d’après Agfax

Vietnam : des produits métallurgiques à l’aliment du bétail (11 Août 2015)

Le groupe Hoa Phat Group, un des principaux acteurs locaux des produits métallurgiques, s’est lancé en mars dernier dans l’alimentation animale. Il construit une usine d’une capacité de 300 000 tonnes, opérationnelle en 2016, dans la province de Hung Yen (au nord du pays, 60 kilomètres au sud d’Hanoï). Le groupe vient d’annoncer ses objectifs : d’ici à 2020, produire un million de tonnes d’aliments du bétail et élever un million de porcs.

Source : Ifip d’après Saïgon Times, Reuters

Vietnam : hausse de la production (10 Août 2015)

Selon l’Office vietnamien des statistiques, le cheptel porcin vietnamien s’élève à 27,2 millions de têtes, en  hausse de 2,9 % en un an. Ainsi, le Ministère de l’Agriculture prévoit un développement de la production porcine du pays de 2,4 % en 2015 par rapport à 2014, pour atteindre les 3,37 millions de tonnes.

Source : Ifip d’après portalspozywczy

Colombie : importations de l’UE facilitées (07 Août 2015)

La Colombie a reconnu le système de contrôle des établissements carnés et produits laitiers appliqué en France, au Portugal et en Espagne, comme équivalent à ses propres exigences. Ceci va faciliter l’agrément des entreprises européennes pour exporter vers la Russie. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et la Colombie qui est entré en vigueur en août 2013.

Source : Ifip d’après Commission Européenne

Estonie : peste porcine africaine chez le porc domestique (06 Août 2015)

En Estonie, pays le plus septentrional des pays baltes, la peste porcine africaine (PPA) a été détectée dans 3 élevages. Au total plusieurs centaines de porcs ont été détruits.

Source : Ifip d’après portalspozywczy

Pologne : Duda souhaite sécuriser son approvisionnement de porcs (05 Août 2015)

En Pologne, le quatrième abatteur de porc, DUDA PKM, a présenté sa stratégie pour la période 2015-2019. Le groupe souhaite augmenter ses activités de production, d’abattage et de transformation de viande. Dans un avenir proche, un quart de l’approvisionnement de porcs doit venir de ses propres exploitations de production ou par contrat d’intégration. Les abattages annuels avoisinent 800 000 - 850 000 porcs.

Source : Ifip d’après portalspozywczy

Allemagne : un fonds chinois investit dans un grand opérateur agricole (04 Août 2015)

Le fonds d’investissement Fosun international (Hong-Kong) a pris 9% du capital de la société KTG Agrar (165 million d’euros en 2013) qui exploite près de 45 000 hectares en Europe. Basé dans les länder de l’est de l’Allemagne, le groupe KTG Agrar est très impliqué dans l’agriculture biologique.

Source : Ifip d’après KTG Agrar

Espagne : Deux coopératives catalanes d’alimentation animale en font une (03 Août 2015)

Les coopératives Linyola Agropecuaria et Piensos Urgell, productrices d’aliments composés et situées dans le bassin agricole d’Urgell, au pied des Pyrénées, ont annoncé leur fusion. La nouvelle coopérative, « Lyniola Agropecuaria y Sección de Crédito » fabrique 80 000 tonnes par an. Le secteur catalan de l’alimentation animale compte de nombreux acteurs, de taille diverse.

Source : Ifip d’après Mundo Ganadero

Brésil : BRF investit au Mato Grosso (30 Juillet 2015)

Le groupe de production et de transformation de porcs et volailles BRF (Brasil Foods) a annoncé un plan d’investissements de 312 millions d’euros sur ses cinq sites du Mato Grosso. Son abattoir de porcs de Lucas do Rio Verde vient de démarrer l’exportation en Russie.

Source : Ifip d’après Canaldoprodutor

Brésil : BRF investit au Mato Grosso (30 Juillet 2015)

Le groupe de production et de transformation de porcs et volailles BRF (Brasil Foods) a annoncé un plan d’investissements de 312 millions d’euros sur ses cinq sites du Mato Grosso. Son abattoir de porcs de Lucas do Rio Verde vient de démarrer l’exportation en Russie.

Source : Ifip d’après Canaldoprodutor

Allemagne : la pluriactivité reste fréquente (29 Juillet 2015)

La pluriactivité (moins de la moitié du revenu vient de l’exploitation agricole) caractérise toujours le paysage agricole allemand, avec plus de la moitié des exploitations du pays (52 %). La pluriactivité est particulièrement développée dans la Hesse (69%) et le Baden-Württemberg (63 %). Le phénomène est toutefois bien présent dans les deux grands länder « porcins » de la Rhénanie du nord – Westphalie (45%) et de Basse-Saxe (38 %).

Source : Ifip d’après Proplanta.

Brésil : accord avec la Russie pour faciliter les exportations (28 Juillet 2015)

Les gouvernements brésilien et russe se sont mis d’accord pour établir un mécanisme de prelisting des entreprises brésiliennes susceptibles d’exporter vers ce pays. Selon ce dispositif, les autorités brésiliennes vérifient que les sites de production locaux remplissent bien les exigences de la partie importatrice et les déclare aptes à l’export. Au premier semestre, le Brésil a assuré 82 % des volumes de viandes porcines importés par la Russie, 58 % pour la viande bovine et 34 % pour la volaille.

Source : Ifip d’après Mapa

Brésil : accord avec la Russie pour faciliter les exportations (28 Juillet 2015)

Les gouvernements brésilien et russe se sont mis d’accord pour établir un mécanisme de prelisting des entreprises brésiliennes susceptibles d’exporter vers ce pays. Selon ce dispositif, les autorités brésiliennes vérifient que les sites de production locaux remplissent bien les exigences de la partie importatrice et les déclare aptes à l’export. Au premier semestre, le Brésil a assuré 82 % des volumes de viandes porcines importés par la Russie, 58 % pour la viande bovine et 34 % pour la volaille.

Source : Ifip d’après Mapa

Pages